Lamine Dianté du GSCE : « L’autorité devait avoir le courage d’affronter ces problèmes et y apporter des réponses »

Macky Sall a soutenu ce week-end,  que « le syndicalisme est en train de détruire les bases des universités africaines »…Réactions de :

Mamadou Lamine Dianté, coordinateur du GCSE : «Les problèmes des universités africaines sont les conditions de travail, les effectifs pléthoriques»

«Ce n’est pas surprenant venant de M. Macky Sall, mais pas en tant que président de la République. Il devient coutumier des faits. Ce qui montre une fuite en avant de l’autorité. Quand on considère le syndicalisme comme étant des perturbateurs du système éducatif, ça cache mal l’état d’esprit d’accaparement de toutes ses prérogatives. Quand il y a des perturbations dans les enseignements-apprentissages dans tous les ordres d’enseignements, cela suppose qu’il y a des problèmes. L’autorité devait avoir le courage d’affronter ces problèmes et y apporter des réponses, plutôt de jeter en pâture les honnêtes citoyens qui ont tort d’avoir posé des revendications. Les problèmes des universités africaines sont tout autre. Ce sont d’abord les conditions de travail, sociales. Les effectifs pléthoriques. Les problèmes d’orientation des étudiants en fonction de leurs profils d’entrée. Voilà les véritables problèmes de l’université africaine »

Sud