L’Affaire Aïda Ndiongue et la sortie du PM Dionne à la Une des journaux du samedi

La sortie d’hier de l’ex sénatrice libérale et femmes d’affaires, Aïda Ndiongue, condamnée la veille par la Cour suprême dans l’affaire dite du Plan Jaxaay à un an de prison ferme et à une amende de 2 millions f cfa, assortie de la confiscation de ses biens, alors qu’elle a été condamné par la Cour d’Appel à un an avec sursis et à un 2 millions f cfa d’amendes, alimente les quotidiens sénégalais parus samedi.

Le Quotidien indique que condamnée par la Cour suprême, «Aïda Ndiongue sur la piste de la contestation». «Je n’ai rien ; je ne peux plus nourrir ma famille», dit-elle dans le même journal.

Dans L’Observateur, Mme Ndiongue affirme : «J’ai été blessée et traînée dans la boue».

Elle ajoute à la Une de Walfadjri : «Je suis victime d’un acharnement de mon jeune frère (président Macky Sall)».

Ce qui fait dire à L’As que «Macky Sall (est) indexé» dans cette condamnation d’Aïda Ndiongue.

Selon Sud Quotidien, «Aïda Ndiongue se dédouane et sa défense réclame justice».

Quoi qu’il en soit, à la Une de La Tribune, la femme d’affaires donne ses sentiments et affirme : «Moi Aïda, je suis happy. Je n’ai commis aucun crime».

De son côté, Le Populaire détaille «comment l’Etat va dépenser la fortune ’13 milliards f cfa) d’Aïda Ndiongue» et souligne que l’argent va être investi dans la construction d’hôpitaux et centres de santé, de pistes de production, d’infrastructures routières et hydro-électriques.

Dans Le Soleil, Me Sidiki Kaba, ministre de la Justice parle de la confiscation des biens d’Aïda Ndiongue et estime que «la décision confirme le bien fondé des actions de l’Etat».

La Lettre réponse du Premier ministre à son prédécesseur qui demande la publication des contrats de concession du pétrole et du gaz, fait la Une de L’Observateur qui note que «Mahammad Dionne gifle Abdoul Mbaye».

Dans ce journal, le Pm Dionne soutient que «le fonctionnement quotidien des institutions ne permet pas d’interpeller de manière intempestive, parfois fantaisiste, le Gouvernement ou le Président».

«Interpellation sur des contrats pétroliers-La leçon de Dionne à Abdoul Mbaye», écrit Libération.

Ce qui fait dire à EnQuête «les barils de la polémique» car après la sortie d’Abdoul Mbaye, le Pm Dionne monte au front