L’actualité judiciaire à la Une des quotidiens du jeudi

La sortie de Mbacké Fall, Procureur général des Chambres africaines extraordinaires (CAE) sur l’affaire Hissène Habré dont le procès s’ouvre ce lundi à Dakar, la garde-à-vue des directeurs de publication des journaux L’Observateur et Le Quotidien, ainsi que d’autres affaires judiciaires, font la Une des quotidiens du jeudi .

Le Populaire donne les révélations de Mbacké Fall qui dit que «Habré risque 30 ans de prison ou la perpétuité». Nos confrères rappellent que l’ancien président tchadien est poursuivi pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité, et de torture.

«Habré risque 30 ans de prison ou la perpétuité», ajoute Mbacké Fall dans Le Quotidien, soulignant dans Direct-Info qu’une fois la peine prononcée, elle ne pourra pas faire l’objet de grâce ou de réduction.

Dans Sud Quotidien, le Procureur Mbacké Fall revient sur la publicité du procès et affirme que «les audiences seront filmées, enregistrées à des fins de diffusion, mais en différé».

A la Une du Quotidien, on apprend cette garde-à-vue prolongée des journalistes de L’Observateur et du Quotidien. «La presse à la Une du Parquet», titre Le Quotidien, soulignant que le Procureur ouvre une information judiciaire, et que le ministre des Forces armées, Augustin Tine, lance la traque aux sources.

Sur cette arrestation de trois journalistes, L’Observateur estime que «l’Etat presse le faux» et que ces derniers sont pris en otage.

Selon Le Populaire, il y a eu hier un retour de Parquet pour le trois journalistes arrêtés par la Gendarmerie.

«ABF, Mamadou Seck et Mohamed Guèye passent la nuit au Commissariat central», renseigne L’As à sa Une.

Traitant de l’affaire des panneaux publicitaires détruits par le maire de Sicap-Mermoz, Barthélémy Dias, EnQuête informe que «Thémis s’invite dans la bataille». Selon ce journal, 20 agences publicitaires réclament 700 millions à M. Dias.

Pour La Tribune, «Barthélémy Dias (est) traîné en justice par les régisseurs de publicité» qui l’accusent d’association de malfaiteurs, de vol et de destruction de biens d’autrui. «Le maire de Sicap-Mermoz doit comparaître le 28 juillet prochain», poursuit le journal.

«Après l’arrestation du président de leur association : La DIC traque un gang de bijoutiers», titre Libération, expliquant qu’Iba Guèye avoue appartenir à un réseau établi au Sénégal et à Dubaï qui mélange l’or avec du bronze.

Dans sa manchette, Le Soleil donne la parole au Procureur Bassirou Guèye qui précise qu’ «aucun non-lieu n’est intervenu» dans le dossier de Bassirou Faye, étudiant tué en août 2014 dans le campus universitaire de Dakar.