La transhumance de Djibo Ka à la Une des quotidiens du lundi

La presse du lundi met en exergue les sujets politiques, reléguant ainsi au second plan les faits de société.

L’Observateur insiste sur la transhumance politique avec le patron de l’Union pour le renouveau démocratique (Urd) et informe que «Djibo Kâ lâche l’opposition et rejoint (le président) Macky».

«Djibo Kâ claque la porte pour rejoindre Macky», renchérit L aTribune, faisant état de fissure dans la coalition des leaders de l’opposition.

Ce journal explique que l’ancien ministre des régimes socialiste et libéral a reçu mandat de son parti pour rejoindre la mouvance présidentielle.

Le Quotidien parle de cette «guerre» de positionnement à Kaolack (centre) et indique que «c’était APRE» entre le ministre Mariama Sarr et Me Nafissatou Cissé, dont le meeting a été dispersé à coups de pierres.

Selon Direct-Info, Macky va se séparer des «maillons faibles» de son Gouvernement, et que les ministres «Moustapha Diop (microfinance) et Yakham Mbaye (Secrétaire d’Etat à la Communication) sont sur siège éjectable».

Le Populaire donne la parole à la sociologue Fatou Sar Sow qui estime : «Il y a des ministres, il faut s’interroger sur ce qu’ils font dans le Gouvernement».

Revenant sur la gestion des inondations, Walfadjri fait remarquer que «Macky noie les maires de l’opposition», et que «le soutien de l’Etat est orienté vers les apéristes».

A sa Une, L’As parle des soupçons de fraudes dans les imputations budgétaires et écrit que «l’IFG traque les faussaires».

Selon le journal, les imputations budgétaires ont atteint 12,5 milliards en 2014, contre 8,5 milliards en 2012.

De son côté, Sud Quotidien traite de «ce week-end macabre en banlieue dakaroise» avec des morts par électrocution et dans des effondrements de bâtiments.

«Ces actes de sabotage contre la Senelec» dont 11 de ses postes sont vandalisés occupent la une du Témoin qui note que «la police et la gendarmerie sont saisies».