La revue de presse des quotidiens du mercredi

Des faits de société relatifs à divers sujets font le menu des quotidiens parus mercredi.
«Hypertension !», s’exclame Le Quotidien qui note que les hôpitaux et les tribunaux du Sénégal sont bloqués pendant trois jours à cause d’une grève des travailleurs.

Revenant sur le rapport d’analyses et de cartographies régionales 2016, Le Populaire pose «l’équation du VIH Sida à Dakar» qui compte le plus grand nombre de patients au Sénégal, avec un taux de prévalence de 0,4%.

Nos confrères précisent que la pauvreté, la prostitution et les pratiques socio-culturelles constituent les facteurs de vulnérabilité.

Pendant ce temps, EnQuête consacre sa Une au terrorisme, avec «le cri de cœur d’Imam Ndao et Cie» qui font l’objet d’isolement, de privation de visite et de dépression.

Dans ce journal, un de leurs avocats soutient que «l’imam et se co-accusés sont confinés 23h30 sur 24», et que l’étudiant Ousseynou Diop a fait une dépression et a été interné à Fann.

L’arrestation à l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar d’un Français recherché par Interpol fait la Une de Libération qui fait état d’ «une rocambolesque affaire d’enlèvement d’enfants».

«Paris réclame le colis à Dakar», écrit Libération.

De son côté, Rewmi affiche «toute la vérité sur le Protocole de Doha» ayant conduit à la libération de Karim Wade qui, selon le journal, arme ses troupes pour les législatives et va leur octroyer 3 milliards f cfa.

L’As retrace les mutineries de 1971, 1996 et 2016 et indique «les périodes sombres de Rebeuss».

«Affaire de la mutinerie à la prison 100 mètres-Rebeuss accompagne sa victime à sa tombe», titre L’Observateur, informant que l’Administration pénitentiaire offre 200 mille francs cfa à la famille.

En politique, Sud Quotidien note que «le Rnd (rassemblement national démocratique) brocarde Macky Sall» à propos de la base militaire américaine, la signature des Ape et l’alignement derrière la France à l’Onu.

«Réponses aux questions des députés-Le Premier ministre déserte l’Assemblée nationale», constate Walfadjri.

Le Soleil parle de l’hydraulique rurale avec ces «120 milliards de FCFA pour construire plus de 700 forages». Selon le journal, 400.000 personnes seront desservies dans les îles du Saloum.