La réorganisation du Gouvernement à la Une des quotidiens du mercredi

La légère réorganisation du Gouvernement survenue hier et entraînant la suppression du Secrétariat d’Etat des Sénégalais de l’Extérieur dont l’occupant, Souleymane Jules Diop, migre vers le Secrétariat d’Etat auprès du Premier ministre chargé du suivi du Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc), ainsi que l’actualité politique font la Une des quotidiens parus mercredi.

Libération explique que cette «exfiltration de Jules Diop par le chef de l’Etat, Macky Sall» met fin au bras de fer aux Affaires étrangères, né de l’affaire Tamsir Faye, Consul général du Sénégal à Marseille, mêlé dans une affaire d’exhibitionnisme de son sex en public et d’ivresse publique.

«Macky supprime le Secrétariat d’Etat aux Sénégalais de l’extérieur : Jules Diop migre au Pudc», écrit Le Populaire.

Selon Le Témoin, sur le conflit à la tête de la Diplomatie sénégalaise, «Macky tranche pour Mankeur Ndiaye», mais que «Jules Diop est renforcé».

«Bras de fer entre Mankeur Ndiaye et Souleymane Jules Diop : Macky coupe la poire en deux», écrit L’As à sa Une.

De l’avis de nos confrères de La Tribune, «nommé Secrétaire d’Etat chargé du Pudc : Jules gagne et perd devant Mankeur». Ce journal rappelle que le Secrétariat d’Etat des Sénégalais de l’extérieur a été supprimé.

«Jules Diop perd son duel», note Le Quotidien à sa Une.

Parlant de politique, ce journal informe qu’en maintenant sa marche d’aujourd’hui, «le Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr, opposition) déchire l’arrêté du Préfet» qui a interdit le rassemblement.

«Oumar Sarr déchire l’arrêté du Préfet. L’es Libéraux maintiennent leur manifestation, le camp du pouvoir attise la tension», écrit Le Populaire.

Pour L’As, les Libéraux bravent l’autorité. «Interdiction de la marche de ce jour : Le Pds défie l’autorité», titre Le Témoin, informant qu’Oumar Sarr a déchiré publiquement l’arrêté du Préfet.

Direct-Info poursuit la série de débauchage de politiciens par le président de la République et écrit : «Niasse, Tanor, Djibo dans la mouvance présidentielle : Le génie politique de Macky Sall est passé par là».

Ce journal explique que «ces frères ennemis du Parti socialiste se retrouvent à la même table. Qui l’aurait cru ?»

«Prochaine présidentielle : La nouvelle stratégie de Macky pour un second mandat», titre L’Observateur, faisant état d’une tournée nationale et d’un nouveau bataillon politique qui sont en gestation.

De son côté, EnQuête se focalise sur cette série de meurtres au Sénégal et indique que «le sang coule à flot», faisant ressusciter le débat sur la peine de mort.