La récusation du ministre de l’Intérieur comme chargé des élections à la Une des quotidiens

Le dialogue national, poursuivi hier avec la rencontre entre le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, et les partis politiques autour du fichier électoral, occupe l’essentiel de la Une de la presse du vendredi.
«Concertations autour du fichier électoral : 12 points pour un consensus», écrit Libération.

Parmi ces points, le journal retient la participation des indépendants aux élections, la nécessité de simplifier les procédures en fusionnant la carte d’électeur et la carte d’identité, la représentation de la diaspora à l’Assemblée nationale, la revue des modalités de participation des militaires et paramilitaires au vote.

«Refonte du fichier électoral : Vers la création d’un Code des partis», titre Le Soleil, informant que la revue du Code électoral démarre mardi et que la fusion des cartes d’identité et d’électeur est annoncée.

Dans ce journal, le ministre Diallo précise qu’ «il n’y a jamais eu de bureaux fictifs».

Traitant de cette ouverture des discussions sur le processus électoral, Le Populaire note que «l’opposition et le ministre de l’Intérieur soldent leurs comptes».

Ce qui fait dire au Quotidien, «ADD (Abdoulaye Daouda Diallo), un bulletin nul». «C’est de la diversion pure et simple», estime le ministre dans le même journal.

De son côté, L’As constate «un dialogue de sourds» entre Daouda Diallo et les partis politiques.

«Haro sur Abdoulaye Daouda Diallo», titre Le Témoin, dans lequel journal, le Grand parti dénonce «le wakh wakhète de Decroix, Idy et Pape Diop» qui avaient annoncé le boycott du dialogue avant d’y participer hier.

Sud Quotidien rappelle que le dialogue portait sur le processus électoral et que «l’opposition récuse Abdoulaye Daouda Diallo».

«Organisation des élections et rationalisation des partis politiques : L’opposition récuse Abdoulaye Daouda Diallo», note Rewmi.

De son côté, Walfadjri s’intéresse à la crise dans l’opposition et souligne que «Idy accuse de trahison Decroix et Oumar Sarr».

La lutte contre le terrorisme fait la Une de L’Observateur qui indique que «Macky corse son budget de guerre» avec 22 milliards f cfa pour équiper les Forces de défense et une prime pour doper les troupes.

Dans Le Populaire, le Dg de la police nationale commente le rapport américain qui décèle des failles dans notre système de sécurité et soutient qu’ «aucune sécurité n’est fiable à 100%».

Ce journal revient aussi sur cette enquête sur la volonté de Macky Sall de libérer le fils de Wade.

«Ce que les Sénégalais pensent du cas Karim», titre Le Populaire, précisant que la rue est partagée entre déception et volonté de voir la traque des biens mal acquis se poursuivre, la société civile divisée, avis divergents chez les politiques, et des leaders syndicaux fuient le débat.

«Etude réalisée par Synchronix-Les Dakarois réclament la libération de Karim Wade», écrit L’Obs.

Le trafic de visas avec le démantèlement de plusieurs réseaux de faussaires fait la Une du journal EnQuête qui fait état de «grand filet de la Dic».

Selon le journal, le commerçant gambien, Kaba le Guinéen et l’ex-femme du diplomate sénégalais sont membres du réseau.

En sport, Stades parle de l’Euro 2016, avec le match d’ouverture qui va opposer la France à la Roumanie à 19h. «Qui succédera à l’Espagne le 10 juillet ?», se demande le journal.