La RADDHO indignée…Trop de bavures policières et trop de morts

La Rencontre africaine pour la défense des froits de l’homme (Raddho) constate, pour le déplorer, «la récurrence des bavures policières au cours de ces dernières années, qui entraînent souvent la perte de vies humaines comme ce fut le cas de l’étudiant Bassirou Faye, d’Ibrahima samb, apprenti chauffeur retrouvé mort par asphyxié à Mbacké dans la malle arrière d’une voiture de police». C’est pourquoi Aboubacry Mbodj (photo) et ses collègues droits-de-l’hommistes condamnent «avec fermeté ces actes barbares perpétrés à l’égard des citoyens sans défense». Ils exigent «l’ouverture d’une enquête impartiale pour que les auteurs de tels actes soient identifiés et traduits devant la justice». Enfin, ils lancent «un appel aux autorités Sénégalaises pour que toutes les dispositions nécessaires soient prises afin que de tels actes ne se produisent plus».