La purge des partis politiques et les retrouvailles libérales à la Une des quotidiens du mardi

Plusieurs sujets politiques, dont les retrouvailles libérales, le cas Karim Wade et la volonté du ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, de mettre de l’ordre dans les partis politiques, sont au menu des quotidiens de ce mardi.

«Dialogue national s’est poursuivi à Rebeuss et à Versailles : Le Pds en route vers l’entrisme», note Direct-Info à sa Une, soulignant que le Palais aurait rencontré Karim et son père.

«Rapprochement Wade-Macky : Niass et Tanor pourront-ils sauver la face ?», titre Rewmi.

Analysant l’impact du rapprochement Pds-Apr sur la coalition Benno Bokk Yakaar, L’Observateur présente «Me Wade, (comme) un grand trouble-fête».

«Entre calculs politiques, devoir de transparence et juridisme : Ces obstacles à la libération de Karim Wade», titre La Tribune.

Dans L’As, Karim parle de son éventuelle libération et affirme : «Il faut rester sur les principes et les valeurs».

Nos confrères du Quotidien parlent du ministre de l’Intérieur qui veut nettoyer les partis et les syndicats.

«De l’ordre dans le désordre», titre le journal. Ce qui fait dire au Populaire que «partis politiques et syndicats sont dans le viseur du ministère de l’Intérieur». «Abdoulaye Daouda Diallo soumet les partis politiques set mouvements syndicaux à un test de légalité», ajoute Le Pop.

L’observation du croissant lunaire fait la Une de Sud Quotidien qui note : «Un mois, deux ramadan».

De son côté, Le Populaire fait des «révélations sur le meurtre d’un talibé» à l’unité 12 des Parcelles assainies de Dakar, battu à mort par son maître coranique.

Dans sa rubrique «En Profondeur», le journal EnQuête s’intéresse aux ONG au Sénégal et note des «anges ou démons». Selon le journal, il y a plus de 550 ONG sur l’ensemble du territoire.