La prochaine marche de l’opposition à la Une des quotidiens du vendredi

La marche prévue ce 14 octobre 2016 par l’opposition regroupée au sein du Front pour la défense du Sénégal (Mankoo Wattu Sénégal, en wolof) est largement commentée par les quotidiens parus ce vendredi.

«L’opposition veut chauffer la rue le 14 octobre» pour dénoncer les «abus et dérives» du régime, explique Le Populaire.

Le journal ajoute que «Mankoo Wattu Sénégal» annonce une marche nationale et internationale. «Le Front met en place une coordination tournante et porte Malick Gakou à sa tête», informe Le Populaire.

Alertant sur une «confrontation entre camps politiques en vue», L’Observateur estime que «Dakar (va) vers une bataille de rue» car, l’opposition est décidée à marcher le 14 octobre, mais que la majorité met en garde.

«Face aux dérives du pouvoir-L’opposition engage le combat contre Macky. Elle sera dans la rue le 14 octobre prochain au Sénégal et dans la diaspora», détaille Walfadjri.

Ce qui fait dire au Témoin que «Malick Gakou est désigné à la fois coordonnateur et organisateur de cette marche».

«Idy, Gakou et Cie marchent le 14 octobre», renchérit EnQuête. Pour Rewmi quotidien, «l’opposition (est) condamnée de s’unir ou périr».

Nos confrères de Sud Quotidien décortiquent «le rêve de Djibo Kâ (mouvance présidentielle)» et expliquent que celui-ci consiste à rapprocher Khalifa Sall et Macky Sall.

La bataille de positionnement à Dakar occupe la Une du Quotidien qui fait état d’une «Apre guerre» entre les ministres Yakham Mbaye et Abdoulaye Diouf Sarr.

«Gestion du Pds, séjours prolongés des Wade à l’étranger, HCCT-La furie de Pape Samba Mboup», titre L’As, dans lequel journal, l’ancien Chef de cabinet de Me Wade estime que «le Pds est en train de craqueler» car, «toutes ses décisions viennent de Versailles et de Doha, et c’est malheureux».

Toutes choses qui poussent Le Témoin à s’interroger : «Le Pds peut-il survivre ?»

Libération s’intéresse à la vente de carburant toxique au Sénégal et écrit que Trafigura, Vivo Energy et Oryx démasqués».

«Des prélèvements ont montré la présence d’une teneur en benzène, classé cancérogène avéré pour l’homme. Les analyses ont aussi permis de trouver dans l’essence du Mmt, un métal neurotoxique», informe le journal.

«Carburant toxique écoulé au Sénégal-Shell et son sale Diesel», titre EnQuête, soulignant que Vivo Energy livre au Sénégal du carburant avec une teneur en soufre entre 1340 et 2940, dans la période de l’enquête de Public Eye (entre 2013 et 2015).

Pendant ce temps, La Tribune consacre sa Une à cette opération de sécurisation et note que «la police nettoie la banlieue». Selon le journal, un présumé terroriste est tombé à Keur Massar, et que plusieurs agresseurs sont arrêtés à Guédiawaye.