La prochaine libération de karim à la Une des quotidiens du Lundi

L’actualité politique, avec divers sujets, occupe la Une de la presque totalité des quotidiens parus lundi.
Sud Quotidien parle de la récusation du ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, à la tête de l’organisation des élections, et informe que «le PIT (Parti pour l’indépendance et du travail, mouvance présidentielle) rejoint l’opposition».

Dans ce journal, Ibrahima Sène, chargé des questions économiques et sociales du Pit rappelle que son parti a toujours milité pour la séparation de l’organisation des élections des pouvoirs conférés au ministre de l’Intérieur, et appelle à la création d’une autorité de régulation de la démocratie chargée de la gestion du processus.

«Répartition des postes du Haut conseil des collectivités locales-Malaise au sein de la coalition présidentielle (Benno Bokk Yakaar)», alerte Le Témoin à sa Une.

Nos confrères soulignent que laissés en rade, les petits alliés réclament leur part du gâteau.

Parlant des retrouvailles Macky-Wade, Rewmi fait état d’une «inquiétude au sein de Benno Bokk Yakaar».

«Idrissa Seck-Talla Sylla : Vers un divorce», titre L’As. Pendant ce temps, EnQuête revient sur la casse à la maison du Parti socialiste, avec des déferrements en vue, et titre : «La procédure s’emballe».

«Le fils, les deux chauffeurs et un neveu de Khalifa Sall sont dans le collimateur de la Justice», explique EnQuête.

L’autre aspect de l’actualité politique traitée par les quotidiens est relatif à la libération annoncée de Karim Wade.

«Politiquement détenu, Karim doit être politiquement libéré», estime Modou Diagne Fada, dissident d Parti démocratique sénégalais (Pds, opposition), ajoutant que «le président essaie d’enrober la libération de Karim dans le dialogue».

A la Une de Walfadjri, Habib Sy, membre du Comité directeur du Pds estime également que «Karim doit être amnistié et dédommagé».

Quoi qu’il en soit, Direct-Info note que «la libération de Karim fait disjoncter la classe politique».

L’Observateur s’intéresse au voyage de jeunes migrants en Libye et constate : «Le désert d’Agadez, un cimetière sénégalais».

Dans cet univers, le journal retrouve un enfant de 12 ans parmi les aventuriers.

Pour séjour irrégulier, trafic de drogue et piratage, entre autres, Le Quotidien informe que «20 Sénégalais (sont) chassés de la Barack (allusion aux USA)».

Le Populaire donne «le coup de gueule de l’avocat de (l’artiste) Déesse Major» qui s’offusque de la poursuite de sa cliente pour attentat à la pudeur et atteinte aux bonnes mœurs.

«Me Bamba Cissé dénonce une arrestation inédite», écrit Le Populaire, dans lequel journal l’avocat affirme : «C’est carrément disproportionné, il y a des choses plus graves qui sont publiées sur le net et qui ne sont pas sanctionnées».