La prison de Thiès entre en rébellion…Après Rebeuss

La Maison d’arrêt et de correction de Thiès, le Camp pénal de Liberté 6 ainsi que la prison de Koutal à Kaolack, sont entrés dans la danse. Au niveau de ces trois prisons, les détenus ont poussé une grogne pour suivre le mouvement enclenché à la prison de Rebeuss et ayant débouché sur la mutinerie qui a fait un mort et 41 blessés selon le bilan officiel.

Certains prisonniers de la Mac de Thiès ont débuté une grève de la faim. Des parents de détenus ont dû repartir avec les repas qu’ils étaient partis livrer à la Mac. Les mêmes revendications qu’à Rebeuss sont exprimées : longues détentions préventives et mauvaises conditions de vie dans la prison.

Au Camp pénal de Liberté 6 et à Koutal, les détenus sont également en colère. S’ils ne se sont pas encore radicalisés en optant par exemple pour une grève de la faim, ils ont exprimé leur ras-le-bol. À Liberté 6, ils pointent la lenteur des procès en appel et la faiblesse du nombre de bénéficiaires de la grâce et de la liberté conditionnelle.

À Koutal, c’est le surpeuplement qui est dénoncé. Cette prison de 150 places a longtemps dépassé sa capacité d’accueil. Source : Wal fadjri)