La politique au menu des quotidiens du lundi

La presse du lundi est dominée par le sit-in de l’opposition de ce matin à la place Soweto sise devant l’Assemblée nationale, poursuivant ainsi la protestation contre la désignation de Modou Diagne Fada comme président du Groupe parlementaire «Libéraux et Démocrates» par le bureau de l’Assemblée en lieu et place d’Aïda Mbodj, choisie par le Parti démocratique sénégalais (Pds).

Sur ce rassemblement d’aujourd’hui à la place Soweto, EnQuête parle de «défi de la mobilisation», soulignant que «le Pds et ses alliés appellent à un 23 juin pour la reconnaissance du groupe parlementaire dirigé par Aïda Mbodj».

«Face-à-face ou corps-à-corps», titre Le témoin, expliquant que l’opposition est déterminée à bloquer les commissions aujourd’hui.

De son côté, L’Observateur donne la parole au président Macky Sall qui affirme qu’ «il y a des normes et des limites dans ce pays».

«Tous ceux qui travaillent à ternir l’image des institutions de la République sont avertis…», dit-il dans le même journal.

Quoi qu’il en soit, La Tribune met en confrontation «opposition-pouvoir» et fait état d’une «dangereuse escalade», autour des accusations de fraude pour la prochaine présidentielle.

Selon le journal, «après les cartes d’électeurs israéliennes, voilà les cartes malaisiennes».

Dans Libération, on retrouve «le président Macky Sall «à cœur ouvert» en s’interrogeant : «Moi, un homme pressé ?».