La politique à la Une des quotidiens du lundi

Les quotidiens du lundi traitent de divers sujets dominés par l’actualité politique et les faits de société.

«Que veut le Ps (Parti socialiste, mouvance présidentielle) ?», s’interroge Grand Place à sa Une, revenant ainsi sur les attaques de ce parti contre le pouvoir et l’agitation de sa candidature à la prochaine présidentielle.

L’As revient sur la rencontre entre le président et les femmes de son parti au Palais, en titrant: «Macky sermonne les femmes de l’APR». Dans ce journal, le chef de l’Etat lance à ses militantes : «Je ne peux pas compter sur vous pour ma réélection».

De son côté, Sud Quotidien s’intéresse à la réduction du mandat présidentiel de 7 à 5 ans et note que «le professeur Pape Demba Sy clarifie le jeu».

«Le président de la République ne communique pas très bien sur cette question du mandat. Ceux qui veulent du bien à Macky Sall ne peuvent pas lui proposer de revenir sur sa promesse», dit le professeur Sy dans Sud Quotidien.

La Tribune parle «des délestages aux black-out total» et souligne que «la colère gronde, menaces sur Macky». Selon ce journal, certaines zones restent 72 heures sans électricité.

Ce qui pousse l’ancien ministre de l’Economie, Moussa Touré, à persifler le chef de l’Etat dans Walfadjri. Selon lui, «avec Macky, on assiste à un nivellement par le sous-sol».

Le Quotidien se focalise sur le rapport VIH/SIDA 2014 et fait état de «bombe des jeunes homos». Nos confrères expliquent que de 2013 à 2014, la prévalence est passée de 5,2 à 19,9%. «4 739 séropositifs dans la nature», dit le journal.

Un autre rapport produit par l’ONU sur les catastrophes au Sénégal intéresse Le Populaire qui informe que «364 602 personnes sont affectées par les inondations».

Le mondial de Beach soccer fait la Une du Soleil qui écrit qu’après sa victoire contre le Portugal, «le Sénégal se repositionne». «Les Lions félicités par le chef de l’Etat», souligne ce quotidien national.

«Mondial de Beach soccer 2015 (3ème journée ce lundi) : Sénégal/Japon décisif pour une place en quarts de finale», estime Stades.