La mutinerie de Rebeuss toujours au menu des quotidiens du lundi

Les suites de la mutinerie à la Maison d’arrêt et de correction de Rebeuss, avec la visite que le ministre de la Justice, Sidiki Kaba, y a effectuée samedi dernier, se paient la Une des quotidiens parus lundi.

«Mutinerie à Rebeuss, réforme du Code pénal, justice des VIP…Sidiki Kaba monte au front», note EnQuête à sa Une.

Dans ce journal, le Garde des sceaux affirme qu’ «en janvier 2017, une prison de 500 places sera inaugurée» et promet que Thione Seck et Béthio Thioune seront jugés.

Dressant la situation des détenus, Le Quotidien donne «la thérapie de Sidiki» qui promet que l’autopsie du corps du prisonnier Ibrahima Fall tué lors de la mutinerie sera effectuée aujourd’hui.

«Surpopulation carcérale, mort du détenu Ibrahima Fall-Sidiki Kaba raconte la mutinerie», titre L’As, dans lequel journal, le ministre explique : «Il y avait 2090 détenus contre 44 gardes pénitentiaires. L’attaque semblait être organisée et planifiée. Les détenus ont beaucoup regretté et présenté leurs excuses».

Quoi qu’il en soit, Walfadjri note que «les premiers résultats de l’enquête tombent» à propos de la mort du détenu Fall.

De son côté, L’Observateur informe que «la Directrice de Rebeuss (Agnès Ndiogoye est) convoquée à la DIC» aujourd’hui.

Revenant sur l’affaire de leurs appartements de Paris, L’As souligne que «Karim Wade et Bibo Bourgi seront édifiés aujourd’hui».

En politique, La Tribune parle de «sale temps pour le Pm et Sall-frère» attaqués de toutes parts par l’opposition. «Le Pm va souffrir», promet Cheikh Bamba Dièye, alors qu’Ousmane Sonko estime que «sa sortie est pour blanchir Aliou Sall».

«Le spectre d’une guerre intestine chez les apéristes» se dessine dans Le Populaire qui pointe le parachutage et le poids de l’argent dans le positionnement des responsables.

«Pour faire face au pouvoir, Yonu askanwi, Avenir Sénégal, Pastef créent leur front», informe Le Populaire.

Pendant ce temps Direct-Info retrace l’itinéraire de Aïda Ndiongue te dévoile «la face cachée d’une combattante».

S’agissant des contrats pétroliers, Sud Quotidien constate que «Sonko revient à la charge» en soutenant que l’IGE (Inspection générale d’Etat) avait décelé une arnaque dans l’accord Etat-Petro Tim.

«Ressources pétrolières et gazières du Sénégal-Sonko démonte les arguments du Premier ministre. Et charge encore Aliou Sall», écrit Le Témoin à sa Une.