La médiation positive de Jamra dans l’affaire Ama Sénégal

Le 14 juin dernier, une médiation de Jamra dans le dossier des anciens agents de Ama Sénégal avait débouché sur un accord. En conséquence, les ex-agents de Ama avaient suspendu leur grève de la faim. Le Premier ministre s’était engagé à donner droit à la suggestion du médiateur, consistant à débloquer en urgence un deuxième acompte, en attendant que le président de la République valide l’échéancier financier, portant apurement définitif du plan social (préavis, indemnités de licenciements, arriérés de salaires), d’un coût global de 3,098 milliards. C’est chose faite, depuis ce mardi 05 juillet 2016. D’après une note de Jamra, l’Agent judicaire de l’Etat a effectivement décaissé un deuxième acompte de 130 millions de francs, au profit des ex agents de la défunte société de nettoiement, Ama-Sénégal. C’est pourquoi, l’Organisation islamique Jamra a salué la promptitude avec laquelle le Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne a matérialisé les instructions du chef de l’Etat, par le biais du ministère de tutelle en  charge de la Gouvernance locale et de l’Aménagement du territoire, et de l’argentier de l’Etat, au profit des familles de ces ex-travailleurs de Ama-Sénégal. Makhtar Guèye et ses amis encouragent le président de la République à maintenir cette posture humanitaire, qui a prévalu depuis le début de cette crise sociale, qui devrait connaître son épilogue lorsque qu’il aura validé l’échéancier financier, fixant les prochains décaissements – que la Commission mixte mise en place par le Premier ministre lui soumettra incessamment, afin d’abréger le douloureux calvaire de ces ex travailleurs.