La malnutrition fait rage à Kolda et Kédougou

Une grave crise nutritionnelle frappe les régions de Kolda et de Kédougou, depuis plusieurs années, incitant le projet intégré de nutrition pour les régions de Kolda et de Kédougou (PINNK) à intervenir. A cet effet, un CRD de partage s’est tenu ce jeudi 21 mai à Kolda. Selon une enquête du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) menée entre novembre et décembre 2011 sur la situation de la malnutrition au Sénégal, les régions de Kédougou et de Kolda arrivent en tête avec une prévalence qui dépasse les 25%, contrairement au niveau national où 200.000 enfants sont malnutris. Pour répondre à cette crise nutritionnelle qui frappe de plein fouet ces deux régions de Kolda et de Kédougou, le PINNK va engager des activités de prévention et de prise en charge de la malnutrition pendant cinq années prochaines années. Plusieurs foyers ciblés vont bénéficier de l’intervention de l’ONG qui compte injecter 9 milliards FCFA.
Le PINNK concentre notamment son action sur le renforcement de capacités des autorités sanitaires et communautaires des zones ciblées et soutient ainsi leur travail de dépistage, de référencement, et de couverture des cas de malnutrition. «Dans le volet santé, il est prévu de procéder à des dépistages et à une vaste campagne de communication pour promouvoir les bonnes habitudes alimentaires. Mais, aussi de lutter contre les facteurs culturels néfastes», indique Dr Moussa Diédhiou, directeur Sahel pour l’initiative pour les nutriments. Les enfants dépistés vont bénéficier d’une prise en charge au niveau communautaire et au niveau des services de santé. Le programme comporte aussi un volet de sécurité alimentaire.
Dans cette troisième composante, il s’agit concrètement, selon Dr Diédhiou, de pouvoir favoriser la production d’aliments de qualité et riches en micronutriments, de pouvoir transformer une partie pour l’alimentation et aider les hommes et les femmes à écouler les excédents, afin qu’ils puissent entretenir leurs familles. De plus, le PINNK veillera également à assurer un meilleur accès à l’hygiène aux familles touchées par la malnutrition (distribution de kits d’hygiène et sensibilisation aux bonnes pratiques en matière d’eau, d’hygiène et d’assainissement). Ainsi, grâce à la mise en oeuvre de ce programme, le PINNK participe activement à répondre à la crise nutritionnelle qui fragilise les deux régions, depuis plusieurs années, en maintenant une collaboration efficace avec les autorités sanitaires nationales et locales, ainsi qu’avec les autres acteurs humanitaires présents dans les deux régions ciblées.