La Mairie de Thilogne bloquée par ses élus

La mairie de Thilogne (Matam), en proie à des querelles partisanes, peine à voter son budget pour dérouler son programme de développement, a appris l’APS.
« Des querelles de positionnement entre le maire Sidy Dia et le conseiller Sidy Ben Oumar Kane pour l’occupation du poste de coordonnateur de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir) » expliquent cet état de fait, a indiqué, mardi, le porte-parole des jeunes du parti au pouvoir, Papa Pierre Diop.
Papa Pierre Diop qui animait un point de presse a sollicité l’arbitrage du chef de l’Etat pour décanter cette situation préjudiciable à la mairie de Thilogne qui « n’arrive pas à appliquer le programme de développement » initié par le maire Sidy Dia.
« Si cela perdure, la commune risque de retourner à sa case de départ c’est-à-dire en délégation spéciale et nous ne souhaitons pas en arriver là », a-t-il souligné, avertissant que ses camarades « n’excluent pas de dérouler des actions de lutte multiformes ».

Joint au téléphone, le conseiller municipal Sidy Ben Oumar Kane a qualifié la sortie du maire et de ses partisans de « gesticulation ».
Il dit attendre que « le maire fournisse le compte administratif de 2014 » avant de voter le budget de la commune.
« Mes camarades et moi, conseillers municipaux, ne vont pas cautionner une gestion gabégique. S’il n’est pas à la hauteur, il n’a qu’à rendre le tablier », a souligné M. Kane.