La mairie de Ngayokhème distribue 316 tables-bancs à ses écoles

Le maire de Ngayokhème (région de Fatick), Mbagnick Ndiaye, a remis dimanche 316 tables-bancs aux 17 écoles de la commune.
« Ces tables-bancs vont permettre d’améliorer la qualité de l’éducation », a assuré M. Ndiaye.

Le conseil municipal fera construire cette année des salles de classe et des latrines dans plusieurs écoles situées dans le périmètre communal, avec une partie du budget en cours d’exécution, a promis le maire de Ngayokhème, par ailleurs ministre de la Culture et de la Communication.

« Nous allons faire en sorte que les abris provisoires (Ndlr : les classes de fortune) disparaissent de notre commune », a-t-il assuré.

Le manque de tables-bancs était un problème à résoudre « de manière urgente », à Ngayokhème, selon le président du Collectif des directeurs d’école (CODEC) de la commune, Alioune Diouf.

« Le ratio était de trois à quatre élèves par table-banc, ce qui ne favorisait pas la bonne qualité de l’éducation. C’est ainsi que nous avons soumis au conseil municipal une demande de 105 tables-bancs », a rappelé M. Diouf.

Il manquait encore des tables-bancs après l’acquisition d’un premier lot par la mairie, selon lui, ce qui a emmené le CODEC à en demander encore 316 à la mairie. Une « grande partie » des besoins est donc satisfaite, a-t-il ajouté.

Seules trois des 17 écoles de la commune sont entourées d’un mur de clôture, a signalé Alioune Diouf. « Cela pose des problèmes d’insécurité. Les résultats scolaires sont toujours faibles. »

Mbagnick Ndiaye a aussi remis deux moulins à mil aux villages de Kalom et Ngayokhème, pour « améliorer les conditions de travail des femmes de ces localités ».
APS