La loi de finances rectificative 2016 à la Une des quotidiens du jeudi

La Loi de finances rectificative (LFR) de l’année 2016 arrêtée hier par les députés à 221,203 milliards FCFA est largement commentée par les quotidiens sénégalais parus jeudi.
«LFR 2016 arrêtée à 221,203 milliards f cfa-L’agriculture et Diamniadio privilégiés», titre L’As.

Le journal souligne que le rappel des enseignants, le recrutement des forces de défense et de sécurité et les programmes du Plan Sénégal Emergent (PSE) absorbent une bonne partie de la LFR.

Commentant cette LFR, le journal EnQuête estime que «l’Etat gâte les enseignants» avec 34,412 milliards f cfa.

«LFR 2016-Investissements : Bâ (ministre de l’Economie) réévalue les dépenses et blanchit les députés», titre Sud Quotidien.

Selon Le Quotidien, avec la mobilisation de plus de 221 milliards f cfa, «Amadou +Bâ+ un nouveau record».

«Première loi de finances rectificative 2016-221,203 milliards de f cfa de ressources dégagées», ajoute Le Soleil.

Libération souligne que le ministre de l’Economie, Amadou Bâ a profité du vote de la LFR pour revenir sur la polémique autour du non-reversement de l’impôt des députés, la licence 4G, l’affaire Bictogo, la traque des biens mal acquis…

«Les vérités de Amadou Bâ», titre Libération, dans lequel journal, le ministre précise : «L’Assemblée ne doit rien aux impôts, ce débat est politicien. Des biens saisis dans le cadre de la traque ont été mutés. Pour le PSE, 3264 milliards ont été reçus depuis la réunion du Groupe consultatif de Paris».

«Affaire du non-reversement des impôts par l’Assemblée nationale-Quand Bâ Amadoue les députés», titre Le Témoin.

Dans Le Populaire, le ministre se veut plus clair et lance aux députés : «Vous ne devez rien à l’Etat».

De son côté, L’Observateur dissèque le rapport général public 2014 de la Cour des comptes et titre : «Dans la cour des mauvais comptes».

Nos confrères informent que la Caisse des dépôts et consignations, l’Ipres, la Sn Hlm et l’aide à la presse sont épinglés.

«Le document remis au président mardi dernier sera rendu public vendredi», ajoute L’Obs.

Le changement de dénomination de la Suneor qui devient Solea intéresse Le Quotidien qui écrit: «Changer de nom pour changer d’image. Le pari que vient de prendre la nouvelle direction de l’ancienne Sonacos ne pourrait réussir que si la nouvelle Solea bénéficie de plus de moyens que n’en avait la défunte Suneor, mise à sac par l’ancien acquéreur».

Le Soleil insiste sur les décisions du Conseil des ministres d’hier et note que «Macky Sall pour une conférence annuelle des agences d’exécution».

La Tribune poursuite la «grâce aux contours flous» et le voyage au Qatar de Karim Wade, et donne «les faits qui confirment le deal forcé».

«Recevabilité de la candidature de Karim-Le double langage du ministre de la Justice», titre Walfadjri.

Pendant ce temps, Rewmi qui parle de «connivence avec l’ennemi» note : «Macky réussit à mouiller Wade-fils».