La liberté provisoire accordée à Thione Seck et la double nationalité de Me Wade au menu

La liberté provisoire accordée vendredi au chanteur Thione Seck et le débat sur la double nationalité prêtée à l’ex-chef de l’Etat Me Abdoulaye Wade sont, entre autres sujets, largement abordés par les quotidiens parus samedi.

L’artiste-musicien Thione Ballago Seck a été remis en liberté provisoire, vendredi. Le leader du « Raam Daan » était en prison depuis juin dernier pour les délits présumés de « blanchiment de capitaux », « tentative d’escroquerie », « association de malfaiteurs », « falsification et altération de signes monétaires en cours légal au Sénégal et dans un pays étranger ».

Selon son avocat Me Ousmane Sèye, son état de santé est « précaire » et « incompatible » avec la vie en prison.

’’Après 8 mois passés en prison, Thione retrouve le sourire’’, affiche Enquête à sa Une. ‘’Pour l’avocat de Thione, le combat va continuer jusqu’à ce que l’artiste obtienne une liberté totale. Me Ousmane Sèye souligne que cette libération va causer moins de stress à son client et cela va se ressentir sur son état de santé’’, écrit le journal.

’’Malade, Thione Seck libéré par le juge’’, selon Le Populaire qui note que l’artiste, rentré chez lui à 19h a été accueilli par ‘’une foule en délire’’.

Evoquant les ‘’véritables raisons qui ont sorti Thione Seck de prison’’, L’Observateur souligne que le chanteur est ‘’dans un état de santé +assez alarmant+’’.

Sur un tout autre sujet, le même journal s’intéresse à la ‘’double nationalité’’ prêtée à Me Abdoulaye Wade et signale que Macky Sall ‘’réclame une commission d’enquête parlementaire’’.

Sur cette question, L’As titre : ‘’Macky enquête sur Wade’’.

’’La question de la double nationalité de l’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade, a fait l’objet de longs échanges entre responsables de l’Alliance pour la République (APR) jeudi passé, lors de la réunion du secrétariat exécutif national du parti’’, selon le journal.

Et la publication d’ajouter : ’’De sources sûres, le président Macky Sall s’est voulu prudent et attend de plus amples informations avant de cogner. Parce qu’il soutient que si les faits sont avérés, l’affaire est grave’’.

L’APR est ‘’aux trousses de Me Wade’’ dans ce débat sur la double nationalité de l’ancien chef de l’Etat, souligne Enquête tandis que Le Populaire relève que l’APR ‘’veut que l’Assemblée nationale enquête sur Me Wade’’.

Revenant sur l’adresse, vendredi, du chef de l’Etat devant les journalistes accrédités à la présidence, Sud Quotidien titre : ‘’Apologie de la menace terroriste +imminente+ au Sénégal, Macky Sall siffle la fin de la récréation’’.

Le président Macky Sall a dit vendredi à Dakar regretter les commentaires prenant le Sénégal pour l’objet d’une « menace imminente » d’actes terroristes ou le faisant passer pour un pays plus exposé que d’autres au terrorisme.

« Nous ne sommes pas plus exposés que les autres pays », a soutenu le chef de l’Etat devant les correspondants de la presse sénégalaise nouvellement accrédités à la présidence de la République.

« Personne ne peut prévenir cela », a-t-il ajouté, en parlant encore de terrorisme et faisant allusion à « certains médias internationaux qui pensent que » le Sénégal est la cible d’ »une menace importante » ou
« imminente ».

Dans sa livraison du jour, Le Soleil revient sur la visite du vice-président du MCC et titre : ‘’Une reconnaissance des performances économiques et démocratiques’’ du Sénégal et annonce la présentation d’un deuxième compact pour le Sénégal.

Le Millenium Challenge Corporation est un programme d’appui bilatéral instauré aux Etats-Unis. Avec cet instrument de coopération, Washington fait des dons aux pays éligibles. Lancé en 2002 par le président Georges Bush, le MCC est « opérationnel » depuis 2004