La LFR et l’argent remis aux familles des victimes de Mouna en exergue

Le vote de la Loi des finances rectificative (LFR) 2015 et l’argent remis aux familles des victimes de la bousculade de Mouna figurent parmi les sujets développés par les journaux parus vendredi.

Les députés ont voté jeudi la Loi des finances rectificative 2015 dont la marge budgétaire est évaluée à la somme de 121 milliards 721 millions de francs CFA.

Le Soleil souligne que plus de 121 milliards de FCFA d’économie ont été redistribués à des secteurs prioritaires du Plan Sénégal émergent (PSE).

Le ministre de l’Economie des Finances et du Plan, Amadou Bâ , explique que la LFR est élaborée aux fins d’ajuster les prévisions de lois de finances initiales aux aléas de l’environnement économique national et international.

Dans Sud Quotidien, le député Mamadou Lamine Diallo relève qu’une LFR ‘’n’est pas un critère de bonne gestion. ‘’Le bon critère, c’est zéro Loi de finances rectificatives. Une LFR en cette période de l’année, c’est presque une loi de dérèglement, car les comptes sont déjà soldés’’, a-t-il poursuivi.

Le Quotidien quant à lui met en exergue les annonces du gouvernement à l’Assemblée nationale dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

’’13 milliards pour terroriser le jihadisme : l’Etat sort son arsenal de guerre de guerre’’ titre Le Quotidien qui renseigne que cette somme sera affectée à la formation des agents des forces de défense et de sécurité.

’’Macky Sall veut ainsi mettre la peur dans le camp des jihadistes ou présumés. Terroriser les terroristes. Il faudra aussi 13 milliards de munitions pour éviter une quelconque punition’’, écrit le journal.

Dans le domaine de la lutte contre le terrorisme toujours, Sud Quotidien et La Tribune reviennent sur la conférence des leaders de la coalition présidentielle. ’’Lutte contre le terrorisme, Benno Bokk Yaakaar dope Macky Sall’’, affiche La Tribune tandis que Sud Quotidien met en exergue : ’’Interdiction du voile intégral, Benoo donne carte blanche à Macky Sall’’.

Les quotidiens se sont aussi intéressés à l’argent que le gouvernement remet aux familles des victimes de la bousculade dans laquelle 64 Sénégalais ont perdu la vie.

L’Etat du Sénégal a présenté jeudi les condoléances de la République à ces familles. Chacune d’elle a reçu une enveloppe de 2.000.000 de francs.

Toutefois, L’Observateur signale que ‘’l’argent a commencé à divisé certaines familles’’. En effet, à Gueule-Tapée, ‘’un combat a opposé le mari et la sœur de la défunte devant la délégation gouvernementale conduite par le ministre de la pêche et de l’Economie maritime, Oumar Guéye’’.

L’Obs fait état d’échanges d’insultes et de véritables empoignades. Face à ce spectacle Le Quotidien parle de ‘’l’autre drame de Mouna’’.