La jeunesse Sénégalaise mécontente des vacances citoyennes de…Mame Mbaye Niang

La Jeunesse est très mécontente, Il faut agir avant qu’il ne soit trop tard. La Jeunesse est en colère, elle l’exprime parfois avec brutalité mais surtout avec sincérité. La Jeunesse en a marre, elle commence à boucher ses oreilles, fermer sa bouche, et bientôt elle fermera ses paupières mais pas ses yeux…
Mr le ministre c’est bon d’offrir la banlieue précisément à Guédiawaye un concert avec votre talentueux artiste Mr Youssou Ndour que nous estimons beaucoup ,mais nous n’avons pas encore  besoin de nous distraire pour l’instant car vue toutes les difficultés que nous vivons pour l’instant y compris hausse du chômage, inondations , manque de sécurité , des projets qui ne verrons jamais de financement de vos multiples agences ANPEJ et autres .
Ne laisse pas les gens disent seule la jeunesse de la mouvance présidentielle bénéficie de ces financements, nous en avons besoin.
La Jeunesse est en détresse, il faut lui ouvrir les portes de la connaissance pour qu’elle accède aux compétences. La Jeunesse est à bout de souffle, elle crie au chômage sur tous les toits mais seule la sourde oreille  lui répond. La Jeunesse est rugissante de hargne, car sa force et ses talents ne lui sont reconnus que par son ombre. La Jeunesse a soif d’altérité, mais son étanchéité est encore si profonde que sa foi en la source de vie se perd chaque jour…. La Jeunesse est en éveil, elle gronde, elle gronde de plus en plus, elle gronde encore. La Jeunesse se prépare pour la Relève du Sénégal, elle ne reculera plus, elle ne tergiversera plus.
En ces jours dites vacances citoyennes nous réclamons plus de considération vis à vis de toute la jeunesse de ce pays et notamment de la banlieue qui est souvent laisser en rade et de prendre les véritables questions majeurs et d’y apporter des réponses précises.

Bassirou Diop Mbawor