La Gambie et la politique se disputent la Une des quotidiens du jeudi

La presse du jeudi continue de se pencher sur la situation en Gambie, où une manifestation de l’opposition a conduit la semaine dernière à la mort en détention de trois personnes, ainsi que sur la politique nationale du Sénégal.
«Poursuivis par Jammeh pour haute trahison : Les opposants gambiens risquent la peine de mort», titre Walfadjri.

Pourtant, La Tribune informe que «Jammeh libère 15 opposants» et se demande s’il s’agit d’un recul ou d’une diversion du président gambien.

L’As revient sur la mort la semaine dernière de l’opposant Solo Sandeng et note que «sa famille à Ziguinchor (ville du Sud du Sénégal) réclame des comptes».

De son côté, Rewmi fait «l’autopsie d’une dictature» et note : «Yaya Jammeh : Entre psychasthénie, paranoïa et schizophrénie».

Selon le journal, le Sénat gambien convoque une réunion d’urgence sur la situation politique du pays.

Restant dans le cadre de la journée mondiale du talibé célébré hier, Sud Quotidien informe que «17 talibés sont retenus chez Jammeh» et que leur seul tort est d’être parti mendier en Gambie.

Les manœuvres françaises au Tchad pour maintenir Deby au pouvoir font la Une de Direct-Info qui révèle un «document explosif classé confidentiel défense».

«Le président tchadien rejette le second tour malgré l’insistance des Français. Les opposants se cachent dans les ambassades pour éviter d’être assassinés. Les Français parlent de la mort de Deby», ajoute le journal.

Pour la mise en œuvre des réformes, Le Quotidien note que «Macky accélère Dionne».

«Pour faire face aux dysfonctionnements : Macky va auditer ses ministres», note La Tribune.

A la Une du journal EnQuête, le président du Groupe parlementaire de la majorité, «Moustapha Diakhaté assène ses vérités» sur le cas Amsatou Sow Sidibé, l’Assemblée nationale, l’Apr, la Gambie…

Pour les législatives, El Hadj Mamadou Diao, un des responsables de l’Apr à Kolda se prononce et prône de «rester ensemble pour éviter une cohabitation en 2017».

«Il faut faire confiance au génie politique du Président Sall lors des investitures. Depuis 2008, la structuration horizontale nous permet de gagner», dit-il.

«Son parti, ses relations avec Macky, le groupe parlementaire du Pds : Fada se dévoile le 7 mai», titre Grand-Place, soulignant que le nom, les couleurs et les orientations du parti sont déjà calés.

L’Observateur met à nu ce scandale financier au King Fahd Palace Hôtel de Dakar et indique «un étrange deal de 75 millions F CFA». Selon le journal, le DAF et un agent du ministère des Affaires étrangères sont au cœur du scandale, et que la Direction de l’hôtel est flouée.