La fête de la Korité et l’arrestation de Boy Djinné à la Une des journaux du jeudi

La célébration hier de la fête de l’Aïd El Fitr (Korité) et l’arrestation mardi du prisonnier fugitif en Gambie, Baye Modou Fall allias Boy Djinné à Kalifourou (frontière sénégalo-guinéenne), sont traitées en priorité par les quotidiens de ce jeudi.

«Fête de l’Aïd-El-Fitr-La Korité célébrée à l’unisson», titre Le Soleil, soulignant que le Chef de l’Etat a profité de la prière pour montrer sa détermination à lutter contre la mendicité des enfants dans la rue.

«Le dialogue national, une option de gouvernance. 600 détenus graciés», informe Le Soleil.

Commentant cette célébration de la Korité à l’unisson, Sud Quotidien s’exclame : «L’exception sénégalaise !»

«En fin, la célébration d’une fête religieuse musulmane à l’unisson au Sénégal. Le fait est tellement rare qu’il mérite d’être souligné. L’Aïd El Fitr, célébré hier, mercredi 6 juillet, s’est imposé à tous, déjouant ainsi tous les plans des démons de la division», écrit Sud Quotidien.

«Korité-Retrait des enfants de la rue-Macky et l’Imam de Dakar ne partagent pas le même bol», titre Le Quotidien, décrivant un «président inflexible dans sa décision».

«Le khoutba (sermon) anti-terroriste et anti-mendicité de Macky», écrit Le Populaire dans sa Une, soulignant que le Chef de l’Etat estime que «la lutte contre le terrorisme est un combat de la vie que nous devons gagner» et que «la mendicité des enfants dans la rue n’a rien à voir avec l’islam».

«Korité 2016-Le sermon du président contre le terrorisme», note L’Observateur, à côté de Libération dans lequel journal, Macky Sall s’attaque à la mendicité des enfants et souligne que «cette image n’a rien à voir avec l’islam».

«Terrorisme, mendicité, dialogue-Le Chef de l’Etat reste inflexible», commente Walfadjri.

L’Observateur revient sur la fin de cavale de Baye Modou Fall et fait le «récit de l’arrestation de Boy Djinné».

Nos confrères expliquent qu’il était parti en Guinée pour récupérer une Bmw X6 volée à la DIC (Division des investigations criminelles). «Il a présenté un passeport sous le nom de Abdou Thiam. Son épouse menottée, il se défoule sur les policiers. Il est transféré à Dakar par huit éléments de la DIC», détaille L’Obs.

«Après son arrestation, Boy Djinné menace», titre Le Populaire. Ce journal relaie les propos du prisonnier fugitif qui dit : «Je ne compte pas rester en instruction, plutôt mourir. On ne respecte pas les droits de l’homme. Dites à Sidiki Kaba et à Macky Sall de me juger ou me tue».

«Fin de cavale-Boy Modou Fall n’est plus Djinné», ironise Le Quotidien, faisant dire à Sud Quotidien qu’il a été alpagué à Kalifourou.

De son côté, Libération fait des «révélations sur l’arrestation de Modou Fall» et indexe un «banditisme d’Etat à Banjul» qui avait fourni un passeport et une fausse identité à Boy Djinné avant de le laisser sortir du territoire.

«Le coup de fil qui a mis fin à sa cavale. Au moins 12 inculpations attendent Boy Djinné transféré à Dakar par la DIC qui traque ses complicités internes», ajoute Libération.