La fermeté de Macky Sall sur l’envoi de soldats en Arabie Saoudite en exergue

La fermeté du chef de l’Etat Macky Sall sur l’envoi de soldats en Arabie Saoudite et d’autres sujets politiques constituent le menu des journaux parus mercredi à l’APS.
L’Observateur relève que Macky Sall ‘’solde ses comptes’’ au sujet de l’envoi de soldats en Arabie Saoudite. Mardi, de retour d’Accra (Ghana) où il a pris la présidence de la CEDEAO, Macky Sall a déclaré : ‘’J’ai décidé d’envoyer les soldats en Arabie Saoudite. Un point, un trait. Il faut arrêter ce débat malsain entretenu à des fins politiques !’’.

‘’Je voulais un débat économique sérieux, mais les gens envoient des slogans creux (…)’’, a-t-il encore affirmé. Pour le journal Enquête, ‘’Macky clôt le débat’’ sur la question de l’envoi 2.100 soldats qui auront pour mission, officiellement, de sécuriser les lieux saints de l’islam.

En politique, les journaux s’intéressent aux rapports entre Macky Sall et l’opposant Idrissa Seck. Le Quotidien note qu’après Wade-Idy, c’est ‘’Idy-Macky, saison 2 de +Lui et moi+’’.

‘’Il y a eu la saison 1 du feuilleton Wade-Idy de +Lui et moi+. Il y aujourd’hui la saison 2 : Macky-Idy. C’est le scénario qui se profile à l’horizon 2017 », selon le journal.

 »Mais avec une éventuelle candidature de Khalifa Sall, un +cas+ pour le leader de Rewmi, et celle de Karim Wade, on peut schématiser +Lui, moi et l’autre+ ou les autres’’, ajoute Le Quotidien.

Walfadjri explore ‘’les dessous d’une guerre conventionnelle’’ entre Macky Sall et Idrissa Seck.

‘’Entre Macky Sall et Idrissa Seck, la trêve est toujours une question de semaines voire de mois. Entre les deux +fils+ de Wade, les contentieux sont si lourds qu’ils seront inévitablement soldés. Avec Karim Wade dans le rôle du troisième larron’’, explique le journal.

Sud Quotidien note que dans la perspective de la présidentielle de 2017, Macky Sall fait face à Idrissa Seck, Khalifa Sall et Karim Wade. Un scénario que résume cette Une : ‘’Seul contre tous’’.

Le journal s’intéresse à la présence économique marocaine au Sénégal à l’occasion de la visite du Roi Mohamed VI à Dakar, mercredi. ‘’La puissance chérifienne’’, titre Enquête.

A cet égard, le journal souligne qu’au-delà des finances, ‘’les entreprises marocaines investissent les BTP’’.

 »Les locaux, relève le journal, dénoncent le caractère hermétique de l’économie du Royaume’’.

Le Témoin au quotidien souhaite, dans un éditorial, la bienvenue au Roi. ‘’Bienvenue, votre Majesté, vos +sujets+ vous disent +Ahlan wa Sahlan+ !’’.