La destitution de la présidente du Conseil départemental de Bambey à la Une des quotidiens

La presse de ce samedi se fait un large écho de la destitution, vendredi, du député Aïda Mbodj de ses fonctions de présidente du Conseil départemental de Bambey (Centre), pour cumul de trois mandats électifs (député, conseillère municipale, et conseillère départementale), par Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire.
«Présidence du Conseil départemental de Bambey : Macky liquide Aïda Mbodj», titre EnQuête qui donne les arguments de Diouf Sarr.

Toutefois, le journal souligne que la responsable libérale conteste et engage la bataille juridique.

Selon La Tribune, démise du Conseil départemental de Bambey, «Macky s’offre Aïda Mbodj» qui se défend par ces termes : «C’est une manœuvre d’un pouvoir aux abois».

«Le régime de Macky règle ses comptes avec Aïda Mbodj», renchérit Walfadjri, dans lequel journal, la Libérale estime que «c’est un simple abus de pouvoir» et annonce la saisine de la Cour suprême.

«Diouf Sarr sabre Aïda Mbodj et oublie Aliou Demborou (qui est président du Conseil départemental de Ranérou, conseiller municipal et député)», explique L’As à sa Une.

Quoi qu’il en soit, Le Populaire note que «la bourrelle d’Aïda Mbodj se justifie».

«Pourquoi j’ai dénoncé Aïda Mbodj», dit Fatou Sène, conseillère municipale auteur de la requête de destitution de Mme Mbodj.

L’économie fait la Une de Sud Quotidien qui, parlant de l’actionnariat de la nouvelle compagnie aérienne nationale Air Sénégal, souligne que «le privé pose ses conditions».

«Asile humanitaire des ex-détenus de Guantanamo : Les deux Libyens à Dakar depuis le 3 avril», apprend-on à la Une du journal Le Quotidien.

De son côté, Le Soleil voyage à New-York avec la signature de l’Accord de Paris sur le climat par 175 pays et informe que «Macky Sall demande des mesures compensatoires».

Le journal informe que le Sénégal s’engage à contribuer à la réduction des gaz à effet de serre.