La démission de Hadjibou Soumaré de l ‘ Uemoa parmi les sujets à la Une

Les quotidiens parus vendredi proposent un menu varié, dont la démission annoncée hier de Cheikh Hadjibou Soumaré, de la présidence de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa).

«Hadjibou n’est plus le Cheikh de l’Uemoa», titre Le Quotidien, soulignant qu’il donne ainsi «une longueur d’avance au Niger dans son duel qui l’opposait au Sénégal qui devait lui céder ce fauteuil».

Selon le journal, après cette démission de Hadjibou Soumaré, Niamey semble se retrouver dans un boulevard.

De son côté, L’Observateur donne «les non-dits de la démission de Aguibou». «Pourquoi Macky Sall a voulu reprendre le poste», note L’Obs.

Le Soleil précise que «Cheikh Hadjibou Soumaré annonce sa démission à partir du 1er décembre».

«Présidence de la Commission de l’Uemoa-Cheikh Aguibou Soumaré jette l’éponge», ajoute L’As.

Faisant le bilan de la Loi portant baisse des loyers, EnQuête constate «un échec programmé». Le journal note que promulguée le 22 janvier 2014, la loi sur la baisse du loyer a montré ses limites.

Le Soleil focalise sa Une sur la remise de clefs de «400 véhicules neufs aux maires» et souligne que «Macky Sall pour un bon système d’entretien».

«Véhicules destinés aux élus locaux-Cheikh Amar livre les clés à Macky Sall», renseigne Libération.

A sa Une, L’As revient sur l’affaire Karim Wade et note qu’après le revers de Paris, «l’Etat persiste» et va interjeter Appel.

Ce qui fait dire à EnQuête que «l’Etat va attaquer la décision de Paris» qui refuse la confiscation par le Sénégal d’appartements de Karim et de Bibo.

Sud Quotidien informe de la mise en place d’un pôle anti-terroriste, de la nomination de juges, d’enquêteurs et de cabinets d’instruction spécialisés…et écrit que «Macky blinde son dispositif».

«Au secours, les prédateurs sont là !», s’exclame Libération qui fait état de 3600 cas de viols enregistrés au Sénégal en 2016.