La déclaration de Niasse sur l’avis du Conseil constitutionnel à la Une des quotidiens du weekend

Les journaux parus samedi ont commenté entre autres sujets la déclaration du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse dans laquelle il soutient la décision du chef de l’Etat de poursuivre son mandat jusqu’en 2019 conformément à la décision du Conseil constitutionnel.

« Je soutiens sans réserve, le choix du chef de l’Etat », a-t-il dit, des propos repris par Le Soleil, La Tribune et d’autres journaux.

Le président de l’Assemblée déclare dans le quotidien national qu’il est « fier » d’être du camp de ceux qui estiment que le « choix fait par le chef de l’Etat est tout à fait républicain, responsable et conforme à sa mission et à son serment de respecter et de faire respecter les bases fondamentales de la République (…) ».

Moustapha Niasse dont les propos sont livrés in-extenso dans le Soleil a rappelé qu’il fait partie de ceux qui avaient choisi un retour de la durée du mandat présidentiel à 5 années.

Consulté au même titre que les cinq sages du Conseil constitutionnel, le président de l’Assemblée nationale s’est totalement aligné derrière la démarche du chef de l’Etat, écrit L’As.

Selon ce journal, M. Niasse également secrétaire général de l’Alliance des forces de progrès (AFP, mouvance présidentielle) a dénoncé ce qu’il assimile à un procès d’intention fait à Macky Sall par l’opposition politique qui veut tirer parti de cette affaire.

L’As a également fait part des rencontres tous azimuts vendredi au palais de la République entre Macky Sall et ses alliés de la coalition Bennoo Bokk Yakaar (BBY) pour que le Oui puisse triompher au référendum prévu le 20 mars prochain.

« Macky enfile sa tenue de combat », écrit pour sa part Le Populaire qui renseigne que le chef de l’Etat a reçu ce vendredi, à tour de rôle, entre 16 h et minuit tous les membres de la coalition de la majorité présidentielle.

Il a expliqué son choix à ses alliés et lancé la campagne du référendum pour un « Oui » massif et une forte participation, indique ce journal en annonçant qu’un directoire de campagne est en gestation.

Afin de donner le maximum de chances à leur entreprise, les alliés du président ont décidé de mettre en place un directoire de campagne où toutes les franges de la mouvance présidentielle seront représentées, écrit le Populaire.

Pour éviter le syndrome Wade, « Macky danse le blocage », titre Le Quotidien en soulignant que le chef de l’Etat a décidé de préciser dans son projet de révision que le septennat en cours est bien son premier mandat pour dissiper les doutes sur un éventuel troisième mandat.

Le journal du Groupe Avenir communication écrit que le chef de l’Etat a autorisé le gouvernement à recourir à la caisse d’avance pour décaisser 3,2 milliards de francs qui serviront à l’organisation du référendum du 20 mars prochain.