La COSYDEP propose L’éducation comme rempart contre le terrorisme

La Coalition pour une synergie des acteurs pour la défense de l’école publique (Cosydep) semble trouver une parade contre le terrorisme à travers l’éducation. Lors de sa session ordinaire de fin d’année 2015, le Conseil d’Administration de la Cosydep a déploré « la fréquence et l’ampleur des actes terroristes » qui, a-t-elle dit, interpellent « les décideurs et citoyens sur l’exigence d’agir résolument pour une bonne prise en charge de l’éducation des citoyens dans toutes ses dimensions ». Selon Cheikh Mbow & Cie, « c’est dès le bas âge et dans toutes les situations d’éducation formelle ou non formelle qu’il faut installer la conscience de l’interdépendance indépassable, des valeurs du vivre ensemble, du respect de la différence, etc. »
Selon eux, « il s’agit de faire de l’éducation un levier principal qui combine une formation adaptée à la culture de la paix, à l’éducation morale, à la citoyenneté mondiale, à l’intercompréhension culturelle, à la reconnaissance et au respect de l’autre ». Et dans un tel contexte, poursuit la Cosydep, la réunion que le « Partenariat Mondial pour l’Education » (Pme) tiendra pour la première fois, les 9 et 10 décembre au Sénégal, sera une occasion pour la société civile de « réaffirmer l’urgence de positionner l’éducation comme base et socle commun du vivre ensemble. L’éducation à la citoyenneté, prenant en compte droits, devoirs et responsabilités, doit faire l’objet d’une attention particulière dans nos pays africains, notamment ceux en situation de conflit ou post-conflit ».