La commune de Ngoundiane relance les activités de sa mutuelle de santé

La municipalité de Ngoundiane a relancé, samedi, les activités de sa mutuelle de santé dans le cadre de laquelle elle s’engage à subventionner à hauteur de 25% les cotisations des mutualistes afin de leur faciliter l’accès aux services de santé.
‘’C’est un événement qui marque l’engagement très fort de la commune de Ngoundiane et des élus locaux pour appuyer la Couverture maladie universelle’’, a dit le directeur général de la CMU, Cheikh Seydi Aboubacar Mbengue.
A la tête d’une forte délégation venue de Dakar, M. Mbengue s’exprimait lors de l’assemblée générale reconstructive de la mutuelle de santé de Ngoundiane
Le président Macky Sall, lors d’un conseil des ministres décentralisé à Fatick, avait demandé aux maires du Sénégal d’appuyer la CMU, notamment à travers les mutuelles de santé, a-t-il rappelé.
Il a révélé que ‘’la mairie de Ngoundiane a décidé de subventionner la cotisation des mutualistes à hauteur de 25 pour cent, c’est-à-dire la cotisation de 7000 francs CFA qui est subventionnée par l’Etat du Sénégal à hauteur de 50 pour cent est à nouveau subventionnée à 25 pour cent’’. Il indique que cela permettra aux populations « de ne cotiser que 1750 FCFA’’.
Cheikh Seydi Ababacar Mbengue estime que c’est un ‘’ geste extrêmement important, qui montre que les maires commencent de plus en plus à s’engager et à appuyer la CMU ». Selon lui, le maire de Ngoundiane « vient de donner un exemple fort avec les autres élus de la localité’’.
Il estime que ‘’ceci doit servir d’exemple aux autres élus pour leur dire d’appuyer davantage les mutuelles de santé afin d’aider les populations et d’aider un processus qui va permettre aux populations sénégalaises d’accéder aux services de santé de manière plus aisée’’.
Le maire de la commune de Ngoundiane, Mbaye Dione, rappelle que le conseil municipal a décidé d’accorder, durant l’exercice 2016, une subvention de 3, 500 millions FCFA, qui va permettre à 2000 adhérents de ne payer que 25 pour cent.
‘’C’est important et nous sommes très heureux. Nous voulons que cette mutuelle soit différente de celle qui était là. Il faut qu’elle soit plus dynamique, et pour cela, les populations doivent acheter les cartes de membre’’, a-t-il dit.