La cérémonie officielle du Magal de Touba à la Une des quotidiens du jeudi

Les quotidiens parus jeudi traitent en priorité de la cérémonie officielle du Magal 2015, tenue hier à Touba, en présence du Khalife général des mourides, Serigne Cheikh Sidy Makhtar Mbacké, et du ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, qui conduisit la délégation gouvernementale.
«Cérémonie officielle du Magal de Touba : Les leçons de Serigne Sidy Mokhtar aux autorités», titre Le témoin.

Dans ce journal, le Khalife conseille aux autorités : «Ne promettez jamais aux populations ce que vous ne pouvez pas faire».

De son côté, Sud Quotidien donne «les recommandations de Touba» au terme du Magal 2015.

Parmi ces recommandations, le journal note : «Bannir la corruption, lutter contre le gaspillage, lutter contre l’excès et la distraction».

«Corruption, promesses politiciennes… : Le sermon de Touba», pointe Le Quotidien à sa Une.

Direct-Info parle de «recommandations de Touba contre les maux qui gangrènent le Sénégal».

A la Une du journal EnQuête, «le Khalife demande le respect du ndiguël» et bannit la violation de l’ordre préétabli et la prise de décisions sans aval.

«Des jeunes prennent des initiatives. Ils font des déclarations et émettent des propos susceptibles d’engendrer la haine entre membres de la société», s’insurge le Khalife dans EnQuête.

Dans la manchette de Direct-Info, Serigne Mountakha Mbacké, deuxième personnalité de Touba, dément être bloqué vendredi dernier à la porte de la Grande mosquée de Touba par la sécurité présidentielle.

«Satisfécit du Khalife et démenti de Serigne Mountakha Mbacké», écrit Libération, à côté du Soleil qui indique que «le Khalife exprime sa satisfaction au Chef de l’Etat».

Au cours du Magal, Sud Quotidien révèle que «857 personnes ont été arrêtées dont 26 pour détention de drogue».

La Tribune se focalise sur le guide des Thiantacounes, Cheikh Béthio Thioune, à qui les disciples ont offert une voiture de 26 millions, deux maisons en France et aux Etats-Unis, et 8 millions F CFA.

Ce journal revient sur les fusillades de Paris le 13 novembre dernier et affiche Samy Amimour, l’un des assaillants du Bataclan, présenté comme un «terroriste boy Dakar».