La campagne pour le référendum du 20 mars à la Une des quotidiens du lundi

L’essentiel de la presse parue lundi insiste sur la campagne anticipée des fronts du Non et du Oui pour le référendum du 20 mars 2016 portant sur la réforme constitutionnelle.
«Référendum du 20 mars 2016 : La grande offensive de l’Apr (Alliance pour la République, au pouvoir) pour le Ouï», titre Le Soleil, soulignant que le «Front du Non se déploie».

Faisant allusion au sigle du parti présidentiel, Le Quotidien fait état d’une «Apre campagne» et donne la parole au ministre conseiller Penda Mbow qui estime que «le report n’est pas à exclure».

Dans ce journal, une partie du front du Non se dit ouverte au dialogue par principe.

«Précampagne pour le Oui au référendum : Le camp de Macky en roue libre !», constate Sud Quotidien.

«La campagne anticipée » !», titre L’As, notant : «Idrissa Seck à Sangalkam, Rufisque, Sébikotane et Diamniadio pour le Non. Moustapha Diop (ministre délégué en charge de la microfinance) à Fatick, Aliou Sall à Guédiawaye pour le Oui. Le M23 appelle au report du référendum».

Selon Le Populaire, «Aliou Sall traîne Khalifa Sall dans la boue» en venant au secours de son frère président, Macky Sall.

Le journal écrit qu’Aliou Sall rappelle à Khalifa, «socialiste errant ses camions de gourdins importés en 1999».

«Oui ou Non contre le président : Et le référendum se transforma en sondage», titre Rewmi, se demandant : «Macky, l’incompris ?».

De son côté, Le Témoin parle des audiences tous azimuts le week-end pour le triomphe du Oui et indique que «Macky effectue les derniers réglages».

Nos confrères constatent une montée en puissance à partir de cette semaine et de vastes campagnes de sensibilisation sont à dérouler.

Dans sa rubrique +En Profondeur+, le journal EnQuête s’interroge : «Y’en amarre fait-il toujours peur ?»

«Le peuple a définitivement tourné le dos à Y’en a marre», estime Serigne Saliou Guèye, alors que Fou Malade dudit mouvement soutient : «C’est nous qui avons initié la campagne du Non au référendum».