La campagne pour le référendum à la Une des quotidiens du mercredi

Les quotidiens parus mercredi continuent de traiter en priorité de la campagne électorale pour le référendum du 20 mars 2016, mettant en scène les camps du Oui (pouvoir et alliés) et du Non (opposition et société civile).
A sa Une, Le Soleil informe que le chef de l’Etat, Macky Sall, accueilli en liesse à Saint-Louis (Nord), affirme : «On ne m’attaque pas sur mon bilan économique».

Dans ce journal, le Premier ministre Abdallah Dionne estime que «l’opposition fait dans la diversion», alors que «le front du Non veut gagner largement à Kaolack (centre)».

«Chantage, achat de conscience, violences….La sale campagne du pouvoir», titre Walfadjri.

Pour cette campagne, Direct-Info note que «Louga (Nord) déroule le tapis rouge à Macky Sall».

En cette période électorale, nos confrères du journal EnQuête constatent «un débat vicié» avec beaucoup d’amalgames autour des 15 points de la réforme.

«Le référendum prend la forme d’une présidentielle avant la lettre», note le journal, dans lequel, Macky Sall invite «l’opposition à un débat franc devant le peuple».

Le journal L’As parle de la «visite en dents de scie à Saint-Louis» du chef de l’Etat et écrit que «Macky hué, puis acclamé».

«Tiraillé entre le Oui et le Non, le M23 refuse de prendre position : Fuite en avant du mouvement des forces vives de la Nation», titre Le Populaire.

Le Témoin se focalise sur «le mortal kombat de la banlieue» qui va opposer Macky Sall à Malick Gackou ce jeudi.

Traitant de l’engagement du ministre de l’Intérieur, Rewmi se demande : «Le Oui ne risque-t-il pas de passer ?»

Le vote par récépissé à ce scrutin intéresse Le Quotidien qui fait état de «désaccord».

«Problème technique de la Direction de l’automatisation du fichier : 200.000 électeurs privés de vote», titre Sud Quotidien, soulignant qu’il ya désaccord autour du vote par récépissé.

A la Une de la Tribune, Jean Félix Paganon, ambassadeur de France, estime que «la menace terroriste est réelle au Sénégal».