KOLDA : Promotion des droits humains…les acteurs harmonisent les interventions

Sous l’égide l’ONG TOSTAN, les acteurs pour la défense et la promotion des droits humains se sont réunis autour de la table. L’objectif est d’établir une coordination et une harmonisation des actions dans le sens de valoriser d’avantage la condition humaine d’une certaine catégorie de personnes en situation de vulnérabilité. Les mutilations génitales féminines, la protection des enfants, les mariages et grossesses précoces, sont entre autres les domaines qui dans lesquels les acteurs conjuguent les efforts. A cela, il est question ici de partager les objectifs du plan d’action national pour l’accélération de l’abandon de l’excision au Sénégal, mais aussi et surtout coordonner les méthodes et moyens d’intervention pour plus d’efficacité dans l’exécution des activités. A en croire Abdoulaye Diao « TOSTAN reste toujours vigilent malgré des acquis sur le terrain ». Le coordonnateur régional de TOSTAN ajoute que l’heure est aux réunions de coordination et d’harmonisation avec d’autres structures dont les missions se recoupent. Le centre Conseil ADDO, l’Inspection Médicale des Ecoles, le Centre Académique d’Orientation Scolaire et Professionnelle, le service de l’Action Sociale, tous ensemble derrière TOSTAN pour une nette amélioration de la vie de ces populations vulnérables que sont surtout les jeunes filles et les enfants. De l’avis d’Abdoulaye Diao « les résultats enregistrés dans le cadre de l’abandon de l’excision sont encourageants ». Malgré tout, le patron de TOSTAN au Fouladou monte la garde contre cette pratique. « Beaucoup de déclarations d’abandon sont faites dans cette partie du pays. Il s’y ajoute la formation des exciseuses et leur orientation vers d’autres sources de revenus plus accessibles et rentables » dira M Diao qui renseigne que « certaines communautés résistent encore et continuent cette pratique dans l’ombre ». Suffisant pour que les forces d’intervention s’activent à la synergie des efforts au profit des couches vulnérables. D’ailleurs, une planification harmonisée est mise en place par ces différents acteurs pour le déroulement des activités dans le sens de l’accélération de l’abandon de l’excision dans cette partie sud du pays en particulier, et au Sénégal en général.
EL HADJI MAEL COLY