KOLDA : Lutte contre la Mortalité maternelle et infantile…La région médicale pose ses doléances

Trois médecins gynécologues, deux médecins anesthésistes réanimateurs, 33 infirmières, 30 sages-femmes, c’est le déficit en personnel de santé que réclame la région médicale. Une doléance qui satisfaite, contribuera à lutter efficacement contre la mortalité maternelle et infantile à travers le périmètre régional. A ce besoin en personnel médicale et sanitaire, s’ajoute l’appui en équipement logistique et sanitaire. Ici le besoin est évalué à trois véhicules de supervision, deux de liaison, et 30 motos pour assurer la mise en œuvre de stratégies mobiles et avancées dans cette région dont l’enclavement de certaines zones, bloque les performances et les succès des autorités médicales et sanitaires en matière de santé surtout de la mère et de l’enfant. Le médecin chef de région a exprimé le souhait de voir ces difficultés disparaitre avec l’appui de l’Etat. Malgré ces manquements, la région médicale de Kolda enregistre des résultats satisfaisants et encourageants en matière de santé publique. La seule ressource humaine disponible, utilise les moyens en possession pour barrer la route à certaines pathologies et satisfaire tant bien que mal les populations surtout par la prévention conçue sur des actes concrets. La lutte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola est un exemple de taille.
EL HADJI MAEL COLY