KOLDA : L’USAID arrose l’agriculture d’un nouveau projet de 4 ans

Dans le cadre de mieux développer l’agriculture, l’USAID vient de lancer un nouveau projet. « Naatal Mbay » est désormais un projet de plus qui vient appuyer les différentes initiatives de développement de l’agriculture au Sénégal. Ainsi Kolda fait partie des quelques régions qui bénéficient de cet important programme qui tend à injecter la somme de 12 milliards pour une durée de quatre ans dans les localités ciblées que sont la vallée du fleuve Sénégal, le bassin arachidier et la Casamance. Ainsi l’objectif du projet « Feed the Future Sénégal/Naatal Mbay » est d’appuyer le passage à l’échelle de technologies et pratiques de gestion introduites jusqu’ici avec succès, pour qu’elles bénéficient au plus grand nombre de producteurs et productrices actifs dans les chaines de valeurs riz, mil et maïs La composante 1 du projet augmentera l’accès des petites exploitations familiales aux technologies telles que les semence certifiées et variées à fortes valeur et haut potentiel de rendement comme les variétés à cycle court, les variétés aromatiques et le riz Nérica. Le projet développera aussi des approches de crédit et de distribution pour l’accès durable des populations aux intrants et services de mécanisation. Ainsi la composante 2 s’occupe du développement des marchés agricoles et des services financiers. Quant à la composante 3, il s’agit des politiques agricoles et l’environnement réglementaire. Ici, le projet accompagne les groupements régionaux, les collectivités locales et le gouvernement du Sénégal dans l’amélioration du cadre réglementaire et des conditions d’applications dans les domaines tels que le foncer, l’application de la législation semencière et la gouvernance des chaines de valeurs. En effet dans le cadre de la coopération, Naatal Mbay établira des partenariats avec le secteur privé à travers des ententes directes d’appui à coùts partagés allant de subventions annuelles de soutien aux groupements de producteurs. A en croire Jean Michel Voisard « ce projet s’inscrit en droite ligne avec le plan Sénégal émergent qui fait de l’autosuffisance alimentaire une des priorités ». Le directeur du projet ajoute que Naatal Mbay va s’intéresser à l’assurance agricole pour sécuriser les investissements des producteurs qui sont souvent victimes des effets du changement climatiques. A Kolda, le projet est bien accueilli par les autorités administratives, les élus locaux et surtout les producteurs dont la plupart sont en réunis en coopératives.

EL HADJI MAEL COLY