KOLDA : L’école élémentaire Gadapara nage dans les eaux de pluie

Créée en 1990, l’école élémentaire Gadapara est logée au cœur du quartier Gadapara dans la commune de Kolda. Elle est installée sur un site marécageux, et subit de pleins fouets les affres des eaux pluviales chaque saison pluvieuse. Ainsi cette année, ce temple du savoir qui a formé plusieurs générations dont aujourd’hui l’ancien président du défunt conseil régional, est fortement gagné par les eaux de pluie. La cour de récréation s’est transformée en véritable marre devenue le dépotoir des eaux usées et ordures ménagères occasionnées par le ruissellement pluvial. Un décor triste et désolent. Le bloc administratif qui abrite le bureau de la directrice, est imbibé d’eau à cause du suintement par le plafond en mauvais état. Face à cette situation déplorable, la directrice multiplie les appels au secours de cette école qui a fini de faire la fierté de tout un quartier voire une ville. « Je n’ai pas de vacances à cause de la situation géographique de l’école qui reçoit toujours de l’eau à chaque pluie » a déclaré Sokhna Fall née Madame Ba. Ajoutant que toutes les démarches nécessaires sont entreprises auprès des autorités administratives et élus locaux, mais jusqu’ici aucune solution définitive n’est encore trouvée. Les fortes pluies qui s’abattent dans la capitale du Fouladou ces derniers temps ne sont pas pour faciliter la vie de cette école. Avec son statut d’école d’application depuis octobre 2004, l’école Gadapara reçoit chaque année des élèves maitres en stage à l’ex Ecole de Formation des Instituteurs. Malgré cette fausse note qui dénature le caractère de l’école, Gadapara application reste toujours sur sa logique d’école d’excellence. En 2007, l’école a fait 100 % aux examens du CFEE et de l’entrée en sixième. Ainsi, au concours du CFEE et de l’entrée en sixième édition 2012, l’école d’application Gadapara a sorti la meilleure fille du département. Elle s’appelle Aissatou Diallo. Et en 2013, l’élève Mariama Diallo a représenté Kolda au festival du royaume des enfants. Avec un effectif total de 973 apprenants dont 493 garçons contre 480 filles, l’école fonctionne avec 12 classes pédagogiques dont 10 en Doubles Flux pour un total de 12 enseignants craie en main ajoutés aux deux arabophones. A quelques semaines de l’ouverture des classes, Gadapara application peine à sortir son corps de l’eau, au grand dam de la directrice et de son personnel enseignant et parents d’élèves.
EL HADJI MAEL COLY