KOLDA: La riziculture se porte bien dans les vallées et bas-fonds

Dans la capitale du Fouladou, la riziculture se porte à merveille  au regard des semis observés sur le terrain. Cette culture du riz est pratiquée dans des vallées alluviales qui se distinguent çà et là dans le monde rural. Il s’agit bien du riz de plateaux et autres variétés rizicoles. Ainsi cette culture vivrière est aussi pratiquée dans les différents bas-fonds du Fouladou. Un petit tour dans le monde rural, a permis de constater le bon comportement des semis en pleine hauteur, en attendant la floraison dans un court instant pour les variétés à cycle court. Dans ces différents périmètres rizicoles, des femmes en pleine activité de sarclage s’activent au grand bonheur des productrices et producteurs. L’essentiel de ces organisations de producteurs ou unions de producteurs sont accompagnées par des programmes comme le PADAER, l’USAID et autres. De Salikégné à Mampatim en passant par le bassin de l’Anambé, des productions record sont annoncées. Et cela, vers une éventuelle autosuffisance alimentaire en riz.
EL HADJI MAEL COLY