Kédougou : Suivi du PAQUET, la COSYDEP met en place un dispositif de suivi

Dans le cadre du suivi et de la consolidation du PAQUET, l’antenne régionale de la COSYDEP de Kédougou a mis en place un groupe de travail de préparation scientifique et sociale des revues sectorielles. Ce groupe est chargé de formuler des recommandations sur la revue sectorielle dans la région.
Ce vendredi 26 février 2016, l’antenne régionale de la COSYDEP de Kédougou a tenu une rencontre pour l’installation du groupe de travail et de préparation des revues sectorielles. La cérémonie d’ouverture s’est effectuée avec la présence de l’inspecteur Amedy Dieng secrétaire général de l’IA et du représentant du maire de la commune de Kédougou.
Les autres collectivités locales et les IEF étaient également représentées ainsi que quelques organisations de la Société Civile.
Après les insuffisances notées lors de l’exécution du Programme Décennal de l’Education et de la Formation (PDEF), dans son élaboration le Programme d’Amélioration de l’Equité et de la Transparence (PAQUET) a porté une grande importance sur le suivi et l’évaluation.
« Le Dispositif de Suivi de la Politique Educative au Sénégal (DISCPES) fait suite à l’évaluation du PDEF qui avait ses hauts et ses bas. Le PAQUET qui est le cadre de mise en œuvre de la politique sectorielle de l’Education au Sénégal a forcément besoin d’un dispositif de suivi pour mesurer ses impacts, le recadrer et le consolider. C’est l’une des raisons qui a motivé le partenaire allemand BACK UP à financer ce projet au Sénégal » a expliqué Yaya Badji coordonnateur de l’antenne régionale de la COSYDEP de Kédougou.
C’est ainsi que dans le cadre du suivi-évaluation continu du PAQUET, qu’un groupe de travail a été installé et qui prend en compte la participation de tous les acteurs de l’éducation.
« Pour réussir dans notre mission, nous devons favoriser la participation de tous les acteurs à la base surtout les acteurs de la société civile et les partenaires sociaux. C’est ce qui est à l’origine de la mise en place d’un groupe de travail scientifique qui permettra d’harmoniser et de réfléchir sur la revue sectorielle au niveau de la région et faire des recommandations » a-t-il ajouté.
A Kédougou, ce groupe de travail de 25 membres se compose des principaux acteurs de l’éducation. M. Mamadou Sadiakhou a été élu comme coordonateur et M. Singoura de Saraya choisi comme rapporteur. Le groupe ainsi installé est déjà conscient du travail qui l’attend.
Pour rappel, au Sénégal, le secteur de l’Education est l’un des quatre (04) domaines qui sont en réforme depuis 2008. Ces importantes réformes sont actuellement en phase d’expérimentation et le tout sera harmonisé dès 2017 avec tous les pays de l’UEMOA.
Déjà, beaucoup d’acteurs à plusieurs niveaux souffrent d’incompréhension du PAQUET et les collectivités locales ne sont pas en reste. Ce groupe de travail aura à réfléchir sur une méthodologie qui permettra l’appropriation du PAQUET à tous les acteurs car tout citoyen a un droit de regard sur ce qui se passe dans le domaine de l’Education.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com