Kédougou : « Lettre à un ami inconnu »…Carim Camara écrit et publie son 1er roman

Carim Camara, enseignant de formation, correspondant de l’Agence de Presse Sénégalaise(APS) et actuel directeur de la Réserve Naturelle Communautaire de Dindéfélo (RNCD) vient de publier le 1er roman de l’histoire de la région de Kédougou.
Né en 1972 à Dindéfélo et paralysé pendant neuf mois, courageux comme un lion, Carim Camara a très vite surmonté ce handicap pour enfin entrer à l’école à l’âge de six ans. Là aussi, il lui a fallu se battre contre l’ignorance de son père imam de Dindéfélo qui ne voulait pas que son fils aille à l’école du blanc.
Cette situation de départ a forgé la personnalité de Carim Camara. Doué d’une bonne intelligence, il réussira avec brio le concours d’entrée au Prytanée militaire Charles Tchoréré de Saint-Louis. Le baccalauréat en poche, après deux ans en faculté de droit, Carim a opté pour l’enseignement .Ainsi a-t-il intégré le corps des volontaires de l’Education Nationale.
L’écriture, une nouvelle passion
Pour se rendre encore plus utile à sa communauté, parallèlement à sa fonction d’éducateur, Carim exerce le métier de l’écriture comme journaliste à la radio communautaire Kédougou Fm et correspondant de la tfm et de l’APS à Kédougou. Deux fois de suite, il s’est rendu en Allemagne où il a participé à des émissions à la radio allemande (Deutsch Weller).
C’est ainsi que Carim s’est véritablement plongé dans l’écriture. Soutenu par la quiétude des chutes de la cascade de Dindéfélo et la persévérance de caméléon aidant, Carim a eu l’équilibre nécessaire pour écrire pour la première fois dans l’histoire de la région de Kédougou, un roman intitulé « la « Lettre à un ami inconnu » paru aux éditions Harmattan de Paris, le 19 juin 2015.
Cette œuvre se résume en ces termes : « Nombreux sont les individus qui vivent dans une profonde solitude dans un continent dit de solidarité. Dorel, dont le cœur est devenu cimetière de déceptions tant amoureuses qu’idéologiques, n’en peut plus de tout garder pour lui. Il décide de dévoiler son âme en peine sans détour à travers une longue lettre destinée à chacun des lecteurs de ce roman… un véritable cri de cœur et une ode humaniste »
La cérémonie de lancement du roman la « Lettre à un ami inconnu » est prévue le 6 Août prochain à Dakar dans les locaux de la fondation Konrad Adenauer.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com