Kédougou : Les réalisations du centre conseil Ado passées à la loupe

Le Centre conseil Ado a fait de grands progrès, notamment dans les stratégies avancées de dépistage et de projection de films. La distribution de préservatifs (14031) et la prise en charge psycho-médicosociale des cas de grossesses précoces et de violences ont connu de grands bonds.
Au courant de l’année 2015, les activités de sensibilisation ont permis d‘atteindre plus de 94 % de la cible et plus de 68% pour le dépistage. Grâce à SIS Afrique (1118 de personnes ont été touchées par les activités de sensibilisation soit 45 %) et avec le Fonds Mondial (690 soit 27 %) représentent plus de 73 % des indicateurs. Au total 14026 préservatifs masculins ont été distribués. La catégorie des 25 à 49 ans a reçu un peu plus de la moitié (7144) de ces préservatifs distribués.
Il faut dire que malgré l’arrêt du paiement de ses indemnités de prestation la sage-femme, a accepté de continuer les consultations avec les ados et jeunes. Ainsi, 640 femmes ont bénéficié de consultations chef chez la sage femme dont 228 personnes pour motif de planification familiale, 5 filles d’une contraception d’urgence. 6 cas de mariages forcés et 8 cas de grossesses précoces ont été enregistrés au cours de l’année 2015. Et dans tous les cas, les victimes ont bénéficié d’un accompagnement psychosocial au niveau du centre conseil Ado.
L’acquisition d’une sonorisation et d’un écran de projection grâce à SIS AFRIQUE/FHI 360 a facilité l’organisation des stratégies avancées de projections de films. Dans le cadre des activités de dépistage du VIH/SIDA, au total 3108 personnes ont été testées et seules 2688 ont retiré leurs résultats. 15 personnes ont été déclarées comme porteuses du VIH (résultats positifs) dont 4 femmes. Par ailleurs 9 personnes testées ont eu des résultats indéterminés.
Ces bons résultats ont été enregistrés grâce à l’engagement d’une équipe très dynamique, motivée et professionnelle. Au courant de l’année 2015, le centre conseil Ado a su maintenir au beau fixe les relations aussi bien avec l’administration qu’avec les ONG les projets de la place, les associations et les collectivités locales.
« Nous saluons les partenariats noués avec les associations et les mouvements de jeunesse mais également avec le district sanitaire, la région médicale de Kédougou. Le protocole signé avec l’ONG World Vision a beaucoup contribué à l’atteinte de nos objectifs concernant le volet IEC/CCC » a souligné M Mansour Guèye, coordonnateur du centre conseil Ado de Kédougou.
Il faut dire par ailleurs que les émissions radiophoniques et la page facebook du centre, très prisées par les adolescents et jeunes ont permis de booster les indicateurs sur les entretiens individuels.
Toutefois, le centre conseil ado de Kédougou formule comme forte recommandation, la mise à disposition d’un véhicule neuf, d’une ligne téléphonique, l’affectation d’un assistant social et un technicien en IEC, le financement des activités de mobilisation sociale et des émissions radio.
En perspective, le centre conseil ados de Kédougou entend poursuivre la signature de protocoles avec les OCB et les mouvements de jeunesse, les visites à domicile et des entretiens individuels via les réseaux sociaux, des émissions radios par les pairs éducateurs, le démarrage des activités de stratégies avancées avec le Conseil National de Lutte contre le SIDA (aussi bien pour le secteur jeunesse que pour les autres secteurs partenaires).
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com