Kédougou…Les personnes âgées conscientisées sur leur sort

Le service régional de l’Action Sociale de Kédougou vient d’organiser au profit des personnes âgées un panel. Cette rencontre s’est déroulée au Cdeps de Kédougou.
C’est sous le thème « Plan Sénégal Emergent, rôle et place des personnes âgées » que ce panel a été organisé et réunissant plus d’une cinquantaine de participants. Les organisateurs ont porté le choix sur Dr El hadji Mamadou Diokhané, le médecin chef de district pour animer ce panel. Ainsi a-t-il pris le soin d’expliquer dans un langage clair, les différents obstacles qui empêchent les personnes âgées de s’épanouir.
Les maladies aigües (grippe et Infections pulmonaires et les traumatismes). Dans la région de Kédougou, Dr Diokhané s’est offusqué par les cas d’accidents de la circulation dont sont souvent victimes les personnes âgées. Il a dit haut et fort qu’il faut aller en guerre contre les accidents des personnes âgées, la perte d’autonomie.
Les personnes âgées sont exposées à un chapelet de maladies chroniques
Se prononçant sur les maladies chroniques, l’animateur du panel précisera que ce sont des maladies qu’on ne peut pas guérir, mais il est possible de les stabiliser. Elles obligent le malade à être équilibrée. Au chapitre de ces maladies dites chroniques, se trouvent les maladies cardiovasculaires telles que l’hypertension artérielle qui est à l’origine de plus de mortalité chez les personnes âgées). L’AVC Hémorragique tue 100% des cas, chaque retard de 10 mn fait perdre 35 mn d’espérance de vie. L’AVC Hémorragique est une pression qui fait exploser les vaisseaux dans le cerveau.
Il a également mis l’accent sur l’infarctus du myocarde ou crise cardiaque (les vaisseaux deviennent bouchés), les maladies métaboliques liées à la qualité de l’alimentation(le diabète, la goutte), les maladies articulaires (arthroses, arthrites fréquentes pendant la période de fraicheur), les cancers (cancer du col de l’utérus et cancer du colon), les maladies neurologiques.
Dr Diokhané a également exhorté les différents acteurs de la société à assurer une bonne assistance aux personnes âgées.
Garantir la santé mentale chez les personnes âgées
« Quand vous perdez le pouvoir économique, vous avez l’impression de sombrer dans la dépression. On doit s’approcher des personnes âgées sinon, on va leur faire perdre un capital-santé. Il est demandé aux personnes âgées de faire la marche. La marche est le sport des personnes âgées » a-t-il indiqué.
« C’est la première fois que j’obtienne des informations sur les maladies qui nous guettent. Nous serons des relais auprès des personnes âgées pour les informer davantage afin de mieux les aider à prévenir les maladies » a témoigné Mme Mariama Diallo
Les signes de joie apparus sur le visage des personnes âgées témoignent d’une grande satisfaction pour le chef de service régional de l’Action Sociale, initiateur de cette rencontre.
«Je suis satisfaits des leçons tirées de ce panel. C’est que la prise en charge des personnes âgées requiert une approche médicale et une approche sociale. Les personnes âgées méritent d’être soutenues .Elles ont également besoin de réagir face aux difficultés qu’elles rencontrent sur le plan médical et social » a laissé entendre M Abdoulaye Mamadou Mbow régional service de l’Action Sociale de Kédougou.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com