Kédougou : les militaires boycottent le référendum…18 votants sur 123 inscrits

L’école Ibrahima Danfakha abrite le seul et unique centre de vote de la région de Kédougou avec un seul bureau. Le taux de participation est quasiment faible.

Les corps militaires et paramilitaires de la région de Kédougou ont démarré ce 12 mars le vote par anticipation et dont les résultats  seront  comptabilisés pour le référendum  du  20 mars prochain. Pour cette journée sur 123 inscrits dont 18 rajouts seuls 8 ont voté.   

Pour cette seconde journée, ce dimanche 13 mars 2016, seuls 10  votants ont été enregistrés. Ce qui porte à 18, le nombre total de votants sur 123 inscrits. Au deuxième jour du scrutin, un votant trouvé sur place demandait aux membres du bureau de vote s’il devrait coller l’enveloppe une fois qu’il aurait fait son choix entre le OUI et le NON. Ce qui justifie en partie, l’ignorance des militaires et des paramilitaires sur certains principes élémentaires du scrutin. Ce faible taux de participation qui s’affiche traduit-il un désaveu  des paramilitaires et miliaires sur leur volonté à prendre part au scrutin ? Leur vote est-il pertinent ?

En ce qui concerne l’organisation matérielle, M Mansour Guèye, le président du bureau de vote ne se plaint pas. « Tout le matériel électoral a été mis en place à temps. Le scrutin se déroule normalement. Le préfet du département de Kédougou était venu hier pour s’enquérir du déroulement du scrutin » a-t-il indiqué

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com