Kédougou : Le PAGE commandite le diagnostic des organes de gestion

Les Relais de Mobilisation Communautaire (RMC) du Programme d’Amélioration de la Gestion de l’Ecole (PAGE) viennent de subir un renforcement de capacités.

Le PAGE (Programme d’Amélioration de la Gestion de l’Ecole) est financé l’Unicef est mis en œuvre par l’ONG Aide et Action  qui s’appuie à la base sur les personnels du Ministère de l’Education Nationale. Dans sa phase pilote, ce programme cible au total 35 écoles élémentaires dont 20 dans la région de Tambacounda et 15 dans celle de Kédougou.

L’un des objectifs majeurs poursuivis par le PAGE est de contribuer à améliorer l’accès et le maintien des enfants en situation difficile plus particulièrement les filles. L’atteinte d’un tel objectif passe inéluctablement par un diagnostic participatif communautaire assisté et une élaboration de plans d’action volontaristes.

En marge de cette session de formation tenue dans les locaux de l’Inspection d’Académie de Kédougou, les Relais de Mobilisation Communautaire (RMC) du PAGE ont été outillés pour faire un diagnostic sans complaisance des organes de gestion dans les écoles élémentaires cibles du programme.

Sur le terrain, il est attendu des RMC l’organisation d’une séance de travail dans chaque école réunissant les membres du CGE, les représentants des autres structures de gestion participative de l’école pour expliquer les objectifs et la démarche d’élaboration des PAV ainsi que les outils.

Des séances de travail de l’équipe pédagogique autour du Directeur d’Ecole pour rassembler les données et renseigner la  fiche d’Analyse de la Situation de l’Ecole. Des séances  de travail du CGE élargi aux représentants des autres organes (Gouvernements Scolaires, Associations de Parents d’Elèves,…) pour analyser la situation de l’école et élaborer le projet de PAV (Plan d’Action Volontariste).

« L’objectif de ce programme est de faire de telle sorte que les résultats scolaires s’améliorent sinon au bout des deux ans ce serait plus de 500 millions jetés à la fenêtre. La mobilisation des communautés autour de l’école est essentielle. Il faudrait que ces ateliers soient suivis d’actions sur le terrain. Nous sommes dans un processus préparatoire pour bien entamer l’année scolaire » a laissé entendre M Hamady Soukouna, le Directeur de l’ONG Aide et Action.

Il a été recommandé aux Relais de Mobilisation Communautaire de travailler avec les CGE  et de ne pas laisser le travail aux directeurs d’écoles, de créer dans les CGE des commissions Education Universelle, de mobiliser les communautés dans les activités autour de la gestion de l’école.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com