Kédougou : Le mur de clôture de la CTP Gomba menace de s’écrouler

Les collectivités locales gardent le silence par rapport au sort réservé aux tout-petits de Gomba.

Au niveau de la case des tout- petits de Gomba les tout-petits vivent un calvaire sous le poids d’une case qui nécessite une réfection sérieuse. A l’intérieur, l’exigüité des salles donne l’impression d’une garderie d’enfants. A certains endroits de l’école les enfants sont interdits d’accès et de tout mouvement à cause des risques qui les guettent. Les démarches entreprises par la direction de l’école pour une meilleure prise en charge de ces questions ont été jusque-là vaines.

 « L’année passée, nous avions fait démarches au niveau de la mairie mais jusqu’à présent, nous n’avons pas obtenu de réponse. Nous avons tous les problèmes du monde avec ce mur de clôture qui veut s’effondrer à tout moment. Nos enfants sont exposés à des dangers réels. Nous nous débrouillons avec la mensualité des enfants pour résoudre certains problèmes prioritaires. Pour l’état de ce mur de clôture, nous n’avons pas d’autres solutions que de lancer un appel aux collectivités locales et partenaires » a laissé entendre Mme Dioty Wade, Directrice de la CTP de Gomba.

Lançant son dernier cri de cœur, la directrice ajoutera plus loin : «  nous, nous n’avons que les enfants. Les enfants sont l’avenir de demain. Nous nous sacrifions tous les jours pour les protéger de ces dangers. Jusque-là, nous n’avons pas senti la volonté des élus locaux à trouver une alternative à ces problèmes que nous vivons » a-t-elle indiqué.

Faut-il laisser l’irréparable se produire pour jouer aux sapeurs-pompiers ? En tout cas, aucun enfant au monde ne pourra résister à la masse d’une seule brique en ciment qui s’écroulera sur lui. Il est urgent de résoudre définitivement cette question. Les tout-petits ont le droit d’évoluer dans un environnement sécurisé.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com