Kédougou : Le maire de Bandafassi équipe la case de santé de Laminya

Ouf de soulagement pour la population de Laminya .Mamadou Yéro Bâ, maire de la commune de Bandafassi vient de procédé ce vendredi 18 mars 2016 à une cérémonie de remise d’un lot de médicaments et d’équipements à la case de santé de Laminya.

1 400 000 FCFA, c’est le montant total décaissé par le conseil municipal de Bandafassi pour soutenir la population de Laminya. Cette somme a servi à l’achat d’une table d’accouchement et accessoires, de deux balances, d’une armoire métallique, de blouses blanches, de paires de gants, de thermomètres, lampes solaires, de chaises, de médicaments entre autres…. C’est pourquoi, le chef de village, la présidente du groupement des femmes de Laminya et l’Infirmier Chef de Poste n’ont pas manqué d’exprimer la joie de la population de Laminya en bénéficiant de cet appui du conseil municipal de Bandafassi épaulé par l’ong World Vision.

« Ce lot d’équipements et de médicaments que le conseil rural de Bandafassi a mis à la disposition du personnel de la case de santé de Laminya lui permettra de bien fonctionner. C’est un geste qui ne nous surprend pas. C’est le maire qui a assuré la construction et l’équipement de la case de santé de Baïtilaye. Il fait beaucoup de réalisations dans le domaine de la santé » a témoigné M Amirou Diallo, l’Infirmier Chef de Poste de Syllacounda.

Laminya, une population engagée

Par ailleurs, il a exhorté le personnel de la case de santé à bien entretenir le matériel mis à leur disposition. Toutefois, le village aussi devra en retour soutenir  les deux agents de santé communautaire à faire fonctionner la case de santé. II faut dire que la case de santé de Laminya est restée pendant de longues années sans bénéficier d’appuis en équipements et en médicaments de ce genre.

« Ce soutien que nous accordons à Laminya dépend en grande partie de l’engagement de la population. Nos actions ne vont pas se limiter simplement dans l’autre côté de la commune de Bandafassi. Nous avions fait un geste pareil, l’année dernière dans le village de Djendji. Délocalisation de la case de santé. Et nous allons continuer. Notre mission, c’est de faire le maximum pour répondre aux préoccupations des populations. Avec le chef de village et les notables, nous allons identifier un autre site pour la délocalisation du poste de santé. Le conseil municipal va délibérer et nous allons  débuter la construction de la case »a indiqué  M Mamadou Yéro Bâ, maire de la commune de Bandafassi.

Le Diakha est au cœur de notre préoccupation

Situé à environ une douzaine de kilomètres de la  commune de Kédougou, le village de Laminya dépend administrativement de la commune de Bandafassi. Environ prés de 25 Km séparent Laminya de son chef- lieu de commune Bandafassi.

« Je maintiens ma promesse de créer un centre secondaire dans le Diakha.  Nous sommes toujours à l’attente de la décision du ministre des collectivités locales pour démarrer les travaux. Déjà, la délibération a été faite par le conseil municipal. Si le Diakha était oublié hier, aujourd’hui, le Diakha est au cœur de notre préoccupation. Dans les jours à venir nous allons doter à nouveau les postes de santé et les cases de santé de  la commune en médicaments » a laissé entendre M Mamadou Yéro Bâ, le maire de la commune de Bandafassi.

Voter massivement pour le OUI

Il a remercié l’ong World vision, le premier partenaire de la commune en matière de santé et d’éducation. Loin de là, en prélude à la tenue du référendum du 20 Mars, le maire de la commune de Bandafassi a exhorté toute la population du Diakha à voter massivement OUI. C’est de cette seule manière, que la population pourra accompagner le Président Macky Sall dans la réalisation de ses projets pour le Sénégal.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com