Kédougou : L’antenne régionale de la COSYDEP renouvelle ses instances

L’antenne régionale de la Coalition des Organisations en Synergie pour la défense de l’Education Publique (COSYDEP) a tenu ce vendredi 27 novembre 2015 au Cdeps de Kédougou son Assemblée générale de renouvellement de ses instances. M Yaya Badji, rempile au poste de coordonnateur de l’antenne régionale.
Ces assemblées générales de renouvellement des antennes régionales sont organisées en prélude à la tenue de l’Assemblée Générale Nationale. C’est pourquoi une délégation du niveau national a effectué le déplacement pour superviser le déroulement des travaux de renouvellement des instances de la coordination régionale de Kédougou.
Un chapelet d’activités pour la défense de l’école publique
Il faut dire que depuis 2010, sous la houlette de la coordination nationale, à Kédougou l’antenne régionale de la COSYDEP a mis en œuvre une série d’activités. Il s’agit entre autres du plaidoyer auprès des pouvoirs publics en vue de l’amélioration des politiques éducatives au niveau local et la mise en œuvre d’actions phares autour de diverses thématiques telles que l’Education inclusive, la gouvernance, la scolarisation des filles, la qualité des apprentissages, le suivi participatif et le dialogue social.
« Nous avions également célébré la semaine mondiale d’action, organisé des journées de mobilisation sur l’éducation des filles et la formation des femmes, piloté le projet école amie des enfants. Au total 4306 élèves dont 2146 filles ont bénéficié de ce projet » a indiqué M Yaya Badji, le coordonnateur régional sortant de la COSYDEP.
L’antenne régionale de la COSYDEP a travaillé au renforcement de l’information et de la sensibilisation sur le recrutement au CI des enfants surtout ceux vivant avec un handicap, sur les violences faites sur les filles. Des actions ont été également déroulées dans le sens de la redynamisation des CGE, de la création de gouvernements scolaires, des activités de plaidoyer et de suivi.
Une bonne assise institutionnelle et sociale
Ces résultats significatifs sont une résultante de l’assise institutionnelle et sociale obtenue à la une base par la coordination régionale de la COSYDEP. C’est pourquoi, l’Assemblée a renouvelé sa confiance à M Yaya Badji pour présider à nouveau aux destinées de cette organisation.
« C’est un moment très fort et j’éprouve un sentiment de satisfaction. Nous avions une équipe soudée et disponible travaillant dans le bénévolat. Nous sommes ici pour défendre la cause des enfants. Si, j’ai été disponible, je m engage à l’être davantage. Je compte sur cette équipe pour que la tâche qui nous a été confiée soit menée à bon port » a indiqué M Yaya Badji, coordonnateur de l’antenne régionale de la COSYDEP à Kédougou.
Par ailleurs, il faut dire également que quelques faiblesses ont été constatées au niveau de la région.
« A Kédougou, nous souffrons de l’enclavement de la région, de l’insuffisance de la logistique pour le corps de contrôle, de la prolifération des sites d’orpaillage, de la précocité et du prolongement de l’hivernage qui impactent sur le quantum scolaire » a indiqué M Badji.
La COSYDEP se fixe des priorités
Ainsi pour apporter des solutions aux problèmes évoqués, la coordination régionale de la COSYDEP s’est fixé un certain nombre de priorités pour les 3 prochaines années.
Il s’agira de renforcer la sensibilisation en dénonçant le travail des enfants dans les zones d’orpaillage, de plaider pour la résorption des abris provisoires, pour l’enrôlement à la naissance des enfants à l’Etat civil, de mettre en place des abris améliorés, de développer une synergie avec les ong, de redynamiser les CGE et de procéder à l’ouverture prochaine de bureaux pour l’antenne régionale de la COSYDEP.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com