Kédougou: Lancement d’un projet de plus de 100 millions pour soulager les femmes

Les femmes de Kédougou et de Kénioto bénéficient d’un nouveau projet du Centre National de Recherches Forestières (CNRF). Ce projet vise à accompagner les femmes dans la transformation du beurre de Karité notamment par la formation et l’équipement.
Ce vendredi 15 janvier 2016, Oumar Mamadou Sow, adjoint au Préfet du département de Kédougou a présidé à l’auberge Thomas Sankara l’atelier de lancement du projet portant sur la transformation du beurre de Karité. Ce Projet vient réconforter les femmes dans la transformation des produits locaux.
Ce projet visant à équiper et former les femmes sur la transformation du Karité est porté par le Centre National de Recherches Forestières (CNRF), un département de l’ISRA. Le CNRF dans le cadre de ses objectifs a développé plusieurs partenariats avec des institutions internationales et nationales.
«C’est ainsi que nous avons pour ce projet reçu le financement du Fonds National de recherche agricole et agroalimentaire (FNRAA). C’est un projet de transfert de technologies. L’objectif c’est l’appropriation des technologies issues des pays du WAAPP et la finalité est la mise à l’échelle des acquis» a déclaré Dr Mamoudou Abdoul Touré, chercheur et représentant du CNRF.
Un soulagement pour les femmes
Le projet a bien été accueilli par l’administration et les bénéficiaires vu l’impact économique qu’il peut avoir. «Le projet vient à son heure et c’est un soulagement pour les femmes vu les conditions précaires dans lesquelles elles travaillaient. Ce projet permettra de soutenir un développement économique durable de la région porté par les femmes. Il permet également de faire la promotion du beurre de Karité et aider dans sa commercialisation» s’est félicité M Oumar Mamadou Sow, adjoint au Préfet du département de Kédougou.
Quant aux femmes, c’est avec un grand plaisir qu’elles prennent part à cette cérémonie de lancement et déjà elles sont engagées pour la bonne marche du projet. «Ce projet vient pour nous accompagner dans nos activités. Il nous permettra de devenir plus autonomes et productif. L’heure est au travail et nous femmes du GIE Koba club 1, nous donnons l’assurance de faire davantage de performances car notre engagement à travailler n’est plus à démontrer» a promis Mme Adja Aïssatou Aya Ndiaye, présidente du Gie Koba-Club 1 de Kédougou.
10 millions pour révolutionner la transformation du Karité
Ce projet vise à améliorer les conditions de travail des femmes et augmenter la productivité en modernisant la chaine de transformation du karité. Deux installations sont prévues, une à Kédougou gérée par Mme Aïssatou Aya Ndiaye et l’autre à Kénioto par Sadio Sakho. Ces équipements permettront de booster performances des productrices. «Le temps de travail des femmes sera réduit d’environ 83% et plus de 400 kg de beurre de bonne qualité transformé par jour» a laissé entendre Dr Ismaïla Diallo, coordonateur du projet.
En plus de ces performances, les nouveaux équipements élimineront l’utilisation de ressources forestières comme combustibles. Plusieurs activités sont également prévues pour mieux outiller les femmes. « Nous effectuerons une visite scientifique au Mali pour un échange d’expériences relatif à un transfert de technologies. En plus une formation des jeunes et des femmes aux techniques améliorées de collecte, de séchage et de stockage des amandes. Et aussi la formation des femmes a l’utilisation des équipements» a-t-il ajouté.
Pour une durabilité du projet et la réduction des coûts des équipements, les machines importées seront améliorées, adaptées et démultipliées grâce au Lycée Technique Industriel et Minier de Kédougou.
En plus d’un bon conditionnement, le beurre produit sera testé pour répondre aux normes de qualité, ce, afin d’augmenter sa compétitivité et accroitre ses chances de gagner le marché international.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com