Kédougou : Injustice, les orpailleurs privés de couloir d’orpaillage

Négué Traoré, secrétaire général du GIE Sanoubara de Douta est très remonté contre l’Etat et la société Bassari ressource qui ont privé les orpailleurs de Douta de couloir d’orpaillage.
« Nous sommes très contente de recevoir ce matériel. Nous sommes soutenus par le projet ARM depuis le début de notre collaboration. Nous avons reçu du matériel pour alléger notre travail. Cependant, nous Nous n’avons pas un couloir pour pratiquer l’orpaillage. Même l’accès à ce lieu où nous testons présentement nos matériels nous est interdit. L’obtention d’un couloir est et reste la plus grande préoccupation des orpailleurs de Douta. Là, où nous allons, la société Bassari ressource nous interdit de pratiquer toute activité d’orpaillage. Nous ne connaissons que l’orpaillage depuis l’époque de nos grands-parents et nous sommes nés dans la pratique de l’orpaillage et nous avons grandi avec. On ne peut pas accueillir des « étrangers qui sont devenus nos chefs », on ne peut plus rien faire sans demander leur autorisation. C’est vraiment insupportable de vivre dans ces conditions. Nous, orpailleurs de Douta continuerons à pleurer et à poser cette doléance aux autorités. Seuls les orpailleurs de Douta n’ont pas obtenu de couloir d’orpaillage. C’est une injustice qu’il faut corriger… »
Propos recueillis par Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com